Une invitation à « En Versenne ! »

photo de Serge Caillault

Mercredi 20 décembre 2019

Participants : Serge Caillault (GSM, Isère), Jean Philippe Grandcolas (Clan des Tritons, Rhône), Denis Motte (ASDC, Doubs), Gérard et moi.

Le nom « En Versenne » me disait bien quelque chose mais je ne connaissais pas grand monde qui y soit allé sauf Benoît (mais il y a bien longtemps.)

Et puis cet automne, Serge Caillault et son fidèle complice Jean-Philippe Grandcolas me proposent de me joindre à eux pour une séance photo dans cette cavité. ( j’avais fait leur connaissance en juillet 2014 lors d’un stage photo dans le Vercors)

Ils ont déjà pris contact avec Denis Motte qui a les clefs de l’entrée et qui nous accompagnera. De suite, je demande à ce que Gérard puisse se joindre à nous et c’est OK.

Dans l’ISD Tome 5 pages 175 à 179, on se fait une bonne idée de cette grotte qui avoisine quand même les 9,5 km ! Explorée en grande partie entre 1989 et 1992, c’est en 1999 que, grâce à une radiolocalisation, le percement d’un puits de 20m est entreprit, permettant l’accès à l’aval du réseau par les non plongeurs.

On se retrouve sur place à 10h00. Bien que venant de très loin (Grenoble et Lyon), nos hôtes sont même en avance !

Après un café chaud, nous passons au vif du sujet. Le puits artificiel est néanmoins spacieux. On prend pied dans une galerie fossile qui nous emmène rapidement au collecteur.
Et là, c’est du gros, c’est du beau ! Cerise sur le gâteau, on a un bon débit : l’eau file à toute vitesse. Par moment, ça me rappelle le Chaland.

Denis nous emmène dans l’aval du réseau. Il connaît la cavité comme sa poche ; En fait, on est dans son jardin ! Intarissable d’explications très diverses et toujours intéressantes, il ne boude pas son plaisir de nous présenter la cavité.
On décide de progresser une petite heure en repérant les spots de façon à faire les photos au retour.
Les profils de galerie sont variés : vastes conduites forcées – torrent – grande salle avoisinant les 100 mètres de long – galeries fossiles concrétionnées…. Le passage de l’Hibiscus est le seul endroit où il faut se coucher !
Je n’ai pas le pied sûr, je dérape par moment malgré mes chaussures qui devraient accrocher. En suivant Denis, je me rends compte qu’il ne glisse jamais ! En fait, il sait exactement où mettre le pied et ça, sur 1,5 km ! C’est un détail qui ne trompe pas … y a pas à dire, Denis est amoureux d’En Versenne !

Nous nous arrêtons après la salle de Combe Dentolle, au niveau de l’actif retrouvé.
Pour la séance photo du retour, on se scinde en 2 équipes mais on ne sera jamais très éloignés, ce qui nous pose d’ailleurs quelques soucis : En effet, les flashs de Serge sont calés sur le même canal que les miens et comme le système radio porte loin, ça crépite à tout va au point qu’on fini par douter de la capacité de nos batteries. Après une manip technique, tout rentre dans l’ordre.
C’est à mon tour d’être derrière l’appareil tandis que Gérard joue le rôle de modèle-éclairagiste.
Denis, toujours de service, se met à notre disposition pour se rendre utile.

Faire de la photo spéléo dans des endroits pareils est un pur bonheur. Pour couronner le tout, on est en compagnie de personnes des plus agréables.

On sera resté 6 bonnes heures sous terre avec toujours cette impression que le temps a passé trop vite.

Un grand Merci à Denis, Jean-Philippe et Serge pour ces bons et beaux moments.

Merci à Serge Caillault de nous avoir permis de publier ses photos  pour cet article ( sur le lien qui suit

Les photos de cette sortie  ICI

Guy

2 réflexions sur « Une invitation à « En Versenne ! » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.