Petites excursions autour de Mouthier Haute Pierre (Mardi 02 /01/2023

Encore une fois c’est une sortie en semaine, et nous tirons avec beaucoup de joie avantage de la retraite de Jean Lou.

Nous allons entreprendre, lui, Sarah et moi, une petite excursion qui me tenait particulièrement à cœur : le gouffre du Rappant, à peine à quelques encablures de chez moi, et auquel je pense souvent en allant randonner aux alentours ( en tendant bien l’oreille je l’entendrais presque qui m’appelle /me nargue).

Ainsi que le laissait présager le descriptif dans ‘les belles du Doubs’, la recherche du puits d’entrée est digne d’une chasse au trésor et c’est comme tel que nous l’avons envisagé…2 possibilités selon l’ouvrage :

– suivre la ligne de coupe numéro 13, puis chercher une doline, ensuite un muret et là 100 m STOP on devrait tomber dedans ou pas.
Ou
– de la voiture, 130 pas sur la piste. Prendre la perpendiculaire à la piste (oui mais à gauche ou à droite de la piste???) la suivre et on devrait tomber dedans ou pas.

Sarah est sur le coup… en fin limier et elle nous dégotte le trou , tout au flair, à l’humidité de l’air, à la couleur de la mousse sur les troncs, au bruit qu’il fait en appelant, enfin à je ne sais quoi me laisse un peu pantoise…
Elle est à l’équipement et nous ficelle le puits d’entrée de 28 m , au pied duquel nous attend une trémie, jonchée d’ossements et gardée par un trop mignon petit triton.
La suite est en quelque sorte une petite chapelle souterraine, toute en concrétions, bassins et dorures. La blancheur éclatante des parois et des sols est le témoin de la faible fréquentation de l’endroit. C’est à peine si l’on ose l’entacher de nos chaussures sales et de nos grosses paluches.

Le puits d’entrée en est le clocher, et la difficulté à le trouver, le garant de la quiétude. Il est à espérer qu’il en reste ainsi.


C’est en visiteurs chanceux que nous quittons ce gouffre pour aller casser une croûte bien méritée au chaud et au sec chez moi un peu plus bas.

L’après midi sera consacré à l’apprentissage du nœud débrayable avec descendeur en 8, puis mise en application à la grotte des faux monnayeurs : descente en rappel de la lucarne, et récupération de la corde depuis le bas. Très intéressant, merci Jean Lou pour ton enseignement, et ta persévérance à faire de tes deux disciples des spéléos instruites !

Toutes les photos ICI

Céline

3 réflexions sur « Petites excursions autour de Mouthier Haute Pierre (Mardi 02 /01/2023 »

  1. Guy DECREUSE Auteur de l’article

    Tu redoubles d’imagination pour rendre tes CR irrésistibles …et tu y parviens !
    Bravo ! Guy

    Répondre
  2. thollon j lou

    Formidable Céline ! Voila que tu lis dans mes pensées

    Bravo pour ce compte rendu original et très drôle avec des bulles si biens adaptées aux images et a la situation j ai adoré sarah en train de bouder

    Répondre
  3. Bouveret Sarah

    Une bouffé d’air frais et une bonne tranche de rigolade ce CR !
    Sans doute, un don de télépathie naissant…

    Je balance quand même que je préférais la première version de « l’encens » que nous sommes que deux a avoir vu… De quoi attisé la curiosité de certain pour que tu nous la ressorte un jour ! « NiarkNiark »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.