Sortie spéléo burgo-comtoise: le retour.

Le cirque de Consolation en hautes eaux (photo Romain Venot)

Avec du GCPM : Damien, Jean-Lou-Manu- Sarah-Céline-Alex-Guy …. et des bourguignons : Soso, Annick, Fabrice, Didier, Philippe, Perrine, Marion.

C’est au printemps dernier, à l’occasion de séances photos en Côte d’Or que notre club avait eu l’occasion de visiter le réseau du Neuvon par la « Porte aux Étoiles » ainsi que la traversée de la Combe aux Prêtres/Rochotte.

C’est donc tout naturellement que nous leur proposons de se retrouver en terre comtoise pour faire de la spéléo ensemble.

Avec Marion et Soso, nous parvenons à caler une date et des idées de cavités. C’est le WE prolongé du 11 novembre qui est retenu, puisque Soso a réussi à partager l’espace du gîte de Montrond avec les meusiens , le premier jour se passera donc en notre compagnie.

RDV est donné devant l’église de Fuans.
L’objectif et de rejoindre le porche du Lançot depuis le hameau de Scie -dessus. Sous le majestueux porche d’entré, un nouvel accès rive gauche évite une vire quelque peu aérienne et permet de rejoindre deux magnifiques salles souterraines.

Nous n’avons pas eu droit au fameux rayon de lumière (Photo Romain Venot)

En chemin, nous buttons devant un arrêté municipal interdisant l’accès du fait de la détérioration du sentier suite à des orages. De toute façon, suites aux pluies récentes, les 3 cascades juxtaposées grondent encore pas mal au fond du cirque.

Qu’importe, en spéléo, on est habitués à ce genre de déconvenues, ça fait partie du jeu. Comme beaucoup d’entre nous ne sommes jamais allés dans le parc de conso en hautes eaux, on décide d’aller pique-niquer sur un pont enjambant le Lançot avant d’aller se balader dans le parc du monastère.

Tout le long du chemin le spectacle est au-RDV et la cerise sur le gâteau n’est autre que les grandes chutes dévalant les falaises au fond du cirque.

On remonte dans les voitures, direction Orchamps-Vennes. Vers le hameau du même nom, le gouffre des Ravières se trouve en plein champ, sous une voûte maçonnée.
Sarah, Alexandre et Céline nous rejoignent alors, ils sont allés aux gouffre des Ordons le matin.

Toute la joyeuse troupe disparaît un à un par la petite lucarne située au bout de la voûte.

Photo Philippe Crochet

Les tritons alpestres présents habituellement sur le cône d’éboulis sont sans doute entrés en hibernation car nous n’en verrons pas.

On prend le temps de visiter et comme nous sommes nombreux, les volumes sont bien éclairés.
Cette cavité pour le moins insolite a tout pour plaire et peut se visiter en ½ journée.
Nous prenons congés les uns des autres alors que la nuit ne va pas tarder à tomber.

Nos amis bourguignons rejoignent le gîte de Montrond pour poursuivre leur Week-end prolongé dans d’autres cavités.



Guy

1 réflexion sur « Sortie spéléo burgo-comtoise: le retour. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.