Sortie repérage – 22 Février 2020

SORTIE DU 22/02/2020

(J’essaierai de faire une sortie le 22/02/22 pour la beauté des chiffres

Nous étions trois à être libres pour faire une sortie ce jour là, Jacky, Christophe et moi.
Pour faire un repérage en vue d’un possible futur chantier de désob.

Christophe n’étant libre que l’après-midi, on doit se retrouver au refuge vers 13h- 13h30 (voir 14h00 pour le Tof).
Pour optimiser cette belle journée, Jacky et moi décidons de faire un tour à la belle Louise dans le but de se tirer un peu sur les bras.

Il a pas mal plu ces temps derniers, mais depuis 2-3 jours le ciel c’est remis au beau et nous espérons que les écoulements dans les puits ne nous gêneront pas.
Nous avons tout le temps devant nous et nous ne nous pressons pas. Un peu d’eau quand même arrive de la perte principale.

Avant de nous diriger vers le puits des cannelures nous allons jeter un œil à la très belle cheminée qui se trouve à gauche au début du laminoir à la base du puits d’entrée.

Nous entendons gronder le ruisseau à la base du puits des cannelures pas mal d’eau dans ce dernier, heureusement ça ruisselle le long des parois, sans générer de gerbe d’eau.
Nous pouvons descendre sans trop nous mouiller.
En bas c’est une autre histoire, le ruisseau crache beaucoup et nous allons nous faire rincer à coup sur.

Pas plus courageux que ça nous entamons la remontée pour aller profiter du soleil.
Puis casse-croûte au refuge en attendant Christophe qui arrivera à l’heure (enfin la sienne !).

Je passe la plume au Tof pour la suite de la journée.

Jean-lou

Quoi ! Comment tu veux pas ?, t’es pas gêné ? je continue ?
Bon d’accord !

Repérage donc, facile, en bord de route.
Un trou dans lequel le GCPM avait engagé des travaux, il y a « vilaine lurette » (c’est tellement vieux que la belle est devenue vilaine !)
Après quelques mesures de température pour vérifier si un courant d’air frais existe, nous retournons au club boire une bière tranquilou.

Jean-lou

Quoi encore  Tof!  comment ça c’est succinct ?  t’avais qu’à le faire !!!!!

Jean-lou

Bon, d’accord Jean Lou. Je complète un peu avec ce que je sais.
Il s’agit de la perte des Longeots . Un perte semi active sur la commune de Montrond le Chateau
A l’origine, il y avait une doline rocheuse au bord du champs .
Lors de son comblement le GCPM réalisa un busage afin de conserver l’accès.
Au fond de la doline, une fissure étroite d’orientation perpendiculaire à la route semblait pouvoir donner sur une suite.
En 1991, lors d’un weekend « forage au pneumatique »  la cavité fit partie des objectifs.
Il y avait Jean Jacques et Agnès Barth, Grillon, Pouet Pouet, Denis Halliez et quelques uns du GCPM . (Agnès complètera peut être en commentaire de cet article)
Après 2 longs forages horizontaux (1 de chaque coté de la fissure ) le tir colmata complètement la suite potentielle …. et le gouffre tomba en sommeil.
Un des objectifs de la journée du 22 Février était de vérifier la présence éventuelle de courant d’air avec notre nouvel équipement de mesure.

Christophe

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.