Le gros Gadeau – 28 Juin 2021

« Didier souhaitait faire une sortie ce samedi, et une belle proposition a été faite : direction le gouffre du Gros Gadeau !

On se retrouve donc au gîte à 9h avec Didier J Lou et moi. Sur place, on retrouve également une équipe de 3 personnes venues du Vercors qui sont en repérage en vue de préparer le stage initiateur de Montrond en juillet. Après discussion avec eux, surprise ! Ils ont eux aussi prévu d’aller au Gros Gadeau pour l’équiper. J Lou leur donne quelques conseils pour trouver le trou facilement, puisqu’ils arriveront avant nous, et les voilà partis.

De notre côté, J Lou très prévoyant, a déjà tout préparé le matos donc nickel il ne reste plus qu’à préparer les kits et on va vite au trou.

On y retrouve Jacky qui est bien content d’aller sous terre après 1 an et demi sans sortie ! Sans surprise, nos spéléos du Vercors sont également sur place et prêts à partir.

Nous partons vérifier si la cascade du puits d’entrée coule, car il a beaucoup plu récemment, mais finalement pas grand chose, certains sont même un peu déçus.

 

On s’équipe et on commence à descendre juste derrière le groupe du Vercors. Il est convenu qu’on équipera le trou ensemble, eux le début, puis on prendrait le relais sur la fin. On descendra tous sur les mêmes cordes, puis on se chargera de déséquiper et on leur ramènera leur matos à la fin, puisqu’ils n’ont pas l’intention d’aller jusqu’au fond contrairement à nous.

 

La descente du puits d’entrée est vraiment agréable car le puits est verdoyant et magnifique. On descend à l’abri de l’eau juste à côté d’une petite cascade, c’est vraiment une superbe entrée. On discute ensuite avec nos nouveaux amis, des cavités du coin et des classiques pour les stages initiateurs.

 

On descend tous gentiment à la suite sur leurs 2 premières cordes, avant que J Lou prenne le relais à l’équipement.

Le trou est équipé avec des spits donc au début, ça va… puis il est broché donc.. ça va toujours, puis c’est le retour des spits et là ça va plus du tout !

Tous les spits sont pourris !

J Lou a du mal à en trouver 2 beaux pour assurer la sécurité en tête de puits, ce qui nécessite l’usage d’un taraud et d’un crochet goutte d’eau (merci Jacky) pour plus de confort, car impossible d’enfiler la moindre vis.

Une tête de puits a d’ailleurs été équipée avec un AN vraiment pas terrible, un simple relief de roche sur lequel était posé très délicatement une sangle, qui nous servait donc de 2ème point. Consigne de J Lou : « Ne touchez pas à la sangle ! » effectivement un rien suffirait à la décrocher…

Pour atteindre cette tête de puits il fallait légèrement penduler, donc je passe après J Lou qui venait d’équiper, mais je me retrouve en tension dans la boucle. Je parviens à me tirer (sans regarder l’AN qui est vraiment moche) et je me mets en sécurité dans l’amarrage. Enlever le frein de mon descendeur a été ensuite un peu compliqué, car j’étais en tension dessus. Pensant à Didier qui me suit, je lui conseille de descendre sans frein pour ne pas galérer comme moi. Il s’exécute, mais reste lui aussi coincé dans la boucle (trop courte pour faire une clef de toute façon), et n’atteint pas facilement l’AN, car il lui faudrait tirer la corde, qui tient toujours à cet AN un peu fragile… Finalement c’est Jacky qui va le conseiller depuis le haut d’utiliser sa poignée et de faire comme une conversion pour se tirer de la boucle du pendule sans faire de grands gestes qui pourrait faire sauter la sangle. Nickel tout le monde peut continuer !

Tout le monde ? Sauf nos amis du Vercors, que cet AN n’a pas dû trop séduire. Ils décident de remonter tranquillement car ils souhaitent faire un repérage aux Biefs juste après.

De notre côté nous descendons jusqu’en bas des puits en passant à côté de jolies (mais petites) cascades. Ensuite nous sommes allés observer le siphon qui se situe après quelques désescalades assez jolies. Jacky un peu fatigué préfère rester en bas des puits et nous attend là tandis que nous engageons une pointe jusqu’au siphon.

En bas nous faisons la rencontre d’un petit triton à 3 pattes, parfaitement accordé aux gants de J Lou en gris et orange. Je souhaite le ramener à la surface, mais je pense que ça va être compliqué… tant pis il restera sous terre. On remonte nos petites cascades et c’est l’heure de la pause repas pour reprendre des forces avant la remontée.

 

Jlou se charge de déséquiper jusqu’au puits d’entrée, puis c’est Didier qui prend le relais. Finalement nous ressortons tous très contents de cette sortie ! Didier et moi qui n’avions jamais visité le gouffre du Gros Gadeau sommes super contents parce que c’est un trou magnifique, actif, avec de superbes concrétions, donc belle découverte. Jacky est également ravi de sa sortie bien que content de sortir car ça fait quand même un bon échauffement pour une reprise !

En sortant nous retrouvons nos collègues du jour, donc c’est le moment de discuter autour d’une bière, de faire la restitution du matos et hop direction le gite pour tout ranger.

Conclusion, c’était une super belle grotte merci à J Lou de l’avoir proposé ! »

Emilie

1 réflexion sur « Le gros Gadeau – 28 Juin 2021 »

  1. Bouveret Sarah

    J’ai hâte de le faire aussi celui-là mais sans AN bizarre ^^’ Ca a l’air chouette !
    Vous avez croisés les copains du stage de l’ascension , Mickael & Co « Le monde est petit ! »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.