La grotte du Moulin de Vermondans en image.

Romain Venot (du GSAM), alors en vacances, envoie un petit mail aux retraités (toujours en congés) pour une petite séance photo-spéléo.
Claude Paris (du GSAM aussi) et moi-même répondons présents pour jeudi)
La flotte n’est annoncée que pour vendredi et je suggère la grotte très aquatique du moulin de Vermondans. (ISD Tom3 pages 435 à 437)

Le site est pittoresque à souhait. Sur l’onglet « Sur le karst » du blog GCPM, on peut en savoir plus sur son histoire. Sur le lien suivant, il faut chercher l’icône « Cascade et ru de Vermondans » :
https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=15eyK0fi73aSKCSXX_rWq7oPyTvPeXvox&ll=47.178131247876024%2C6.5628259378561715&z=14

En pénétrant sous terre, l’esthétisme est également au RDV : Dès l’entrée, on a l’impression d’être dans une cave au ¾ pleine d’eau. Un peu plus loin, la voûte s’abaisse et il faut même incliner la tête pour garder le nez hors de l’eau. J’ai apporté un petit bateau gonflable pour avoir des photos funs mais il ne survivra pas à ces passages surbaissés… du coup mon Explorer Pro s’appelle désormais Titanic !.
On repère les spots photo qui ne manquent pas mais il faut impérativement qu’il y ait la possibilité de déballer au sec.
A 220 mètres de l’entrée, on peut penser que c’est déjà le bout mais il n’en est rien : le passage de 2 voûtes mouillantes successives nous livre la suite : De la belle galerie en noyau d’amande se présente à nous.
A 550 mètres, on évolue brièvement sur des passages sup avec bientôt un affluent RD impénétrable. La suite se trouve en face, par un conduit plus modeste et on retrouve l’actif sur une centaine de mètres. Cette fois-ci, le fil d’ariane nous annonce le S1.
J’assiste Claude et Romain qui ont apporté leur appareil photo et nous enchaînons les compos. Comme le froid ne se fait pas ressentir, on prendra le temps de s’appliquer.

On retrouve les voitures vers 13h00. Romain suggère alors d’aller à la grotte de la Baume vers Sancey le Long. Je ne connais pas. Le fond de cette reculée jurassienne est également très joli. On bute sur une falaise chargée d’histoire et percée de plusieurs orifices. (ISD Tome 1, pages 219 à 221)
C’est devant un café chaud que nous nous séparerons au domicile de Romain. La pluie peut venir maintenant !

La sélection de belles images avec leurs auteurs   ICI

Guy le 23/10/20

5 réflexions sur « La grotte du Moulin de Vermondans en image. »

  1. Dominique WATALA

    A ma première visite la crue arriva tellement vite que nous avons du ressortir en catastrophe avant de boire la tasse ou plus . Une grosse frayeur de voir l eau monter à vue d oeil.

    Répondre
    1. Guy DECREUSE Auteur de l’article

      J’imagine facilement votre réaction !!!
      La goulotte d’entrée s’engravillonne également , ce qui n’arrange rien à l’évacuation de l’eau dans toute la première partie.
      Ca reste une chouette cavité à l’ambiance aquatique unique.

      Répondre
  2. Christophe RAGUIN

    Pfeu !
    Pas difficile de faire des belles photos quand tout est beau comme ça !
    Bon, bravo quand même car dans cette ambiance très aquatique il ne s’agit pas de laisser tomber quoi que ce soit .
    J’imagine aussi que la gestion de la buée n’est pas toujours simple dans ces cavités très humides

    Le résultat est magnifique – Bravo

    Répondre
  3. Sarah

    Encore une fois, mes yeux sont émerveillés. Bravo aux photographes ! J’avais déjà vu quelques photos de la Baume de Sancey-le-Long qui attire à la visite de part son esthétisme. j’étais loin de me douter que non loin de là, se cachent d’autres merveilles aquatiques toutes aussi attirantes les unes que les autres !
    C’est toujours un plaisir de découvrir les sites de vos shooting photos à travers vos clichés assurément réussis. On en redemande !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.