De la borne à la baume

En début d’année, avec le spéléo club de Louhans, j’avais eu l’occasion de refaire la borne aux cassots. Guy m’avait alors demandé d’organiser une excursion là-bas pour le compte du GCPM.
Après les weekends chargés de septembre, une date avait été retenue pour cette sortie : Le 19 octobre.
Un siphon situé tout proche de l’entrée conditionne la faisabilité de cette cavité mais vu l’ampleur de la sécheresse de cette année, nous étions confiants.
Comble de malchance, la semaine qui a précédé cette sortie a sans doute été la plus arrosée de l’année 2019 rendant ainsi notre sortie impossible. 11 personnes étant inscrites, nous nous sommes finalement rabattus sur la rivière de la Baume de Poligny que certains d’entre nous ne connaissaient pas.
Ce samedi matin nous nous retrouvons à neuf au centre de Poligny : Benoît, Guy, Cyrille du GSD, Julien, Jean Lou, Jacky, Daniel, Céline et moi.
Après un bon café pour débuter cette humide journée, nous nous rendons à l’entrée de Chamole où nous stationnons les véhicules. C’est avec beaucoup de chance que nous nous équipons sans une goutte d’eau.
L’accès à la cavité est de plus en plus instable et glissant et nous installons une corde avec Jean Lou pour le reste de l’équipe.
La galerie d’entrée, nommée Galerie du Gypse, est une vaste galerie où, selon les saisons, on peut observer des formations de gypse. Malheureusement, en cette période de l’année, nous ne verrons que des plaques collées aux parois ou du guano déposé au sol par les colonies de chauves-souris qui y passent l’hiver. D’ailleurs, à quelques jours près, nous n’aurions pas pu faire la visite car l’accès y est interdit du 1er novembre au 31 mai par arrêté de protection des chiroptères.
Après un passage bas de quelques mètres, La galerie de la rivière est parcourue sans problème. Les quelques passages glissants ou dangereux sont franchis à l’aide d’une corde ou par des rampings entre les blocs. Nous faisons demi-tour dans la galerie du cimetière, au moment où la galerie devient plus basse et plus humide.
Cette grotte n’a rien à voir avec les volumes que nous aurions pu trouver à la borne aux cassots mais le charme de cette petite rivière satisfait tout le monde et nous y passons finalement plus de temps que prévu. Daniel et Guy en profitent pour faire quelques clichés.
Dehors, le tonnerre gronde et des trombes d’eau s’abattent sur le secteur. Tout le monde est alors d’accord pour manger à l’abri dans la zone d’entrée.
Si le timing nous le permettait, nous avions envisagé de faire une virée à la lésine du Champ Guillobot histoire de faire un peu d’exercice ou alors d’aller visiter le sentier karstique de Besain.

Mais les conditions météo exécrables nous en ont finalement dissuadé. Le trou de la lune situé tout près de Chamole sera bien suffisant pour clôturer cette journée avant de rentrer tranquillement au gite pour déguster une pizza à l’occasion du débriefing des JNS.

Toutes les photos      ici

Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.