Les Ordons

Participants : Christophe et moi(Thomas)

Vendredi :

Tout commença par un travail proposé par Franck et Guy : nos deux photographes désiraient “capturer” une grotte ayant une entrée qui nécessite un élargissement. Telle était la programmation du lendemain.

 Samedi:

C’est donc en me rendant au GCPM que je retrouve… personne.

Bon… j’écoute ma messagerie et j’apprends que la sortie est annulée, mais ne répondant pas aux appels de Christophe, celui-ci décide de faire le voyage jusqu’au club pour me dire… qu’il est inutile de venir au club. 

Bon… maintenant que nous sommes au gîte, il serait stupide de ne rien faire.

Nous réfléchissons donc à une cavité pratiquable par temps dédaignable.

Après réflexion, nous pensons au gouffre des Ordons et ça tombe bien, je n’y ai jamais posé les pieds.

 

Mais Chrisophe (un des inventeurs des Ordons, rappelons-le) ne se souvient plus exactement du chemin à suivre. Nous demandons alors la route à des parisiens de passage au gîte … la honte !

 

C’est bon, on y va, c’est parti, alors allons-y, on décolle !

 

Donc nous voilà partis.

Arrivés au bord du gouffre, je décide d’équiper.

J’ai beaucoup apprécié cette première descente dans cette cavité : l’arrivée par le plafond est grandiose avec cette écho qui permet à notre imagination d’accroître ces somptueux volumes.

Je me concentre surtout sur les sons car ma lampe n’éclaire pas grand chose…

Nous prenons notre temps pour visiter … faut dire que c’est court comme classique !

Christophe me montre la saleté déposée sur les parois et les concrétions : c’est une sorte de dépôt que je vois marron et Christophe vert. Mais qu’est-ce ? Une algue? En tout cas, le gouffre est malade et a énormément souffert de la fréquentation des visiteurs.

Ensuite, nous remontons tranquillement et je déséquipe.

A la surface, Christophe veut me montrer la grotte de la Combe des 

Beuses mais son légendaire sens de l’orientation nous égare dans le bois, sous la pluie. Ce ne 

sera pas pour aujourd’hui, alors direction la voiture et nous rentrons au club pour nettoyer et ranger le matériel.

 

Finalement descendus aux Ordons

Ils auront banni la résignation

Ils se retrouvèrent désespérés

Mais passèrent une bonne journée

 La cavité ne fait pas l’activité

TPST : ? (deux pipelettes seules sous terre ça peut durer longtemps)

Les autres photos

3 réflexions au sujet de « Les Ordons »

  1. féret

    c’est malheureux pour les Ordons, c’est souvent le cas des cavités surfréquentées.
    très sympa ce premier article Thomas

    Amicalement

    Franck

    Répondre
  2. thollon j lou

    Bravo Thomas pour ce super commentaire, c’est rarissime que je les lise, car en général je les tape.
    J’espère que ce ne sera pas le dernier.

    Et le Tof a l’air vraiment content d’avoir retrouvé le chemin !!!!

    Tartine

    J’aime beaucoup la photo où tu cherches des poux à la grosse concrétion.

    Jean-lou

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *