Sortie Canyoning à Coiserette dimanche 3 juillet 2022

20 mètres de hauteur !!!!!

Météo idéale ce week-end là et il flotte dans l’air comme un parfum d’été, de vacances et de légèreté. 
Thomas, Sarah, Alex et moi avions déjà bien profité du Jura le samedi, mouettes et eaux turquoises au lac de Vouglans. 

Une fois la nuit tombée en revanche, l’endroit avait pris un tout autre visage : les rivages se peuplent d’une jeunesse plutôt sympa mais pas trop décidée à nous laisser dormir , les clapotis sont couverts de musique techno et les eaux noires grouillent de hideuses écrevisses blanchâtres ( si, si, ….). 

C’est donc (circonstance atténuante) dans un état quelque peu pitoyable et bien en retard que nous nous rendons le lendemain matin au rendez vous avec Jean Lou et Damien à Saint Claude.

 Il faut bien dire qu’à ce moment-là , nous redoutons un peu le martinet de maître Jean Lou et le carnet d’heures de colle de Damien. 
Que nenni, ce sont poignées de main, sourires et petit café à notre arrivée (avec un gros effort de self contrôle de la part de Jean Lou???), de quoi bien commencer cette journée de grande découverte pour nous 4 ( 1ère sortie canyon!). 
Préparation du matériel, habillage, répartition des sacs, cette fois c’est du sérieux ! 

En descendant le sentier qui mène à la cascade, la tension monte d’un cran : le rugissement de la chute d’eau est impressionnant ! 
Le site de départ a quelque chose de magique. 
La lumière y fait effraction en plein dans l’alignement du canyon. 
La rivière qui chemine sagement jusque-là bondit soudain d’un gigantesque promontoire rocheux, 
scintille au soleil et plonge dans une vasque d’eau claire dans un nuage de brume.

Damien nous dispense un petit cours d’utilisation du descendeur en 8 et de communication au sifflet, et une fois Jean lou descendu au pied le la cascade, nous comprenons très bien l’utilité de ce langage. 

Pas si facile de se comprendre dans le bruit assourdissant de l’eau ….
Nous emboitons le pas à Jean Lou, pour ma part non sans une certaine appréhension tout de même à me laisser descendre sur ce descendeur un peu rudimentaire et avec à la main une corde mouillée et glissante. 
 Mais que d’émotion au passage si près de la cascade et à nager ensuite dans ce beau bassin. 

Tout en technique, Damien

La suite nous réserve un moment d’inquiétude au moment de la descente de Damien qui ferme la marche : son descendeur se bloque au début de la descente, le temps passe et nous le voyons tenter vainement de trouver une technique pour se dégager. 

Jean Lou qui est à nos côtés montre très vite des signes d’inquiétude. 
L ‘incident pourrait être sérieux , le froid et la fatigue guettent et nous sommes complètement impuissants à l’aider. 
Après une longue bataille avec son matériel , Damien glisse enfin vers nous .
Soulagement et petit moment de pause au soleil pour retrouver ses forces, et nous repartons au fil de l’eau.

Plus loin le canyon se resserre, le bleu du ciel est parfois bien loin entre de hautes falaises . 
 La roche est lustrée et polie par le passage de l’eau.

Les barboteuses !!

De petits rappels alternent avec les sauts et des toboggans naturels et chaque virage nous réserve son lot de surprise . de gros troncs d’arbres sont parfois bloqués au milieu du chemin( attention tout de même équilibre instable et vrai danger potentiellement, j ‘ai pu le constater)

presque sages!

À certains moments , il faut maîtriser sa trajectoire en sautant pour bien viser le bon endroit. 
Damien et Jean Lou sont à l’équipement . C’est une vraie cour de récréation pour les grands enfants que nous sommes ! 
Alex et Sarah ne se font pas de cadeau dans les étroitures et tous les coups sont permis pendant que nos guides ont le dos tourné ( navrant!) . Des zones un peu moins encaissées et au soleil nous permettent de faire de petites pauses pour grignoter un morceau et se réchauffer. 
Je suis surprise par le froid , quelle différence avec l’eau du lac !

L’équipe au complet juste avant déshabillage

Jean Lou nous promet un bon coup de chaud à la remontée et effectivement, de retour aux voitures toute la fine équipe a retrouvé une température corporelle normale. 
Nous partageons un petit casse-croûte bien appréciable et il va bientôt falloir se remettre en route. 

Tout le monde serait bien resté encore un peu profiter de ce beau petit coin et de toutes les activités que l’on pourrait encore y faire. 
Damien et Jean Lou avaient d’ailleurs prévu de dormir au camping et de faire un autre canyon le lendemain avant de devoir y renoncer pour cause d’orages annoncés.

 J’en termine avec un très grand MERCI à Damien et Jean Lou qui nous ont offert là une très belle aventure, et en ‘all inclusive’ s’il vous plaît! 

Quelle chance de partager ces moments avec cette équipe de choc , pleine de bonne humeur , de diversités et il faut bien le dire un petit peu siphonnée du carafon

écrevisse blanchâtre !!

…. c’était ma première descente de canyon , et pas la dernière je suis bien motivée Céline 

Les photos ICI

Céline

2 réflexions sur «  Sortie Canyoning à Coiserette dimanche 3 juillet 2022 »

  1. Guy DECREUSE Auteur de l’article

    Par ces chaleurs estivales, quoi de mieux que ce petit coin de paradis , plein de fraîcheur !!!
    Merci pour le partage

    Répondre
  2. sarah

    Niark Niark la prochaine fois ca sera toi ma victime dans les étroitures ! « Voir même organiser une mutinerie !? »
    Très bien écrit tout ca ! Vraiment de très très bon souvenirs désormais immortalisé !
    Merci a tous pour cette sortie et merci a Guy pour les combis.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.