La Grotte de Don Camillo !

Non loin de Villers sous Chalamont, en passant à proximité de la chapelle « La Mère Eglise », on pénètre au cœur de la forêt domaniale de la Joux.
On arrive alors au lieu-dit « La Roche ». Une puissante résurgence surgit du pied d’un bel ensemble de falaises.

En crue, le torrent à l’apparence d’un grand escalier rectiligne : le spectacle est alors du plus bel effet.
L’eau sort de terre par la Baume des Curés. Pour les besoins en eau potable, la cavité a depuis longtemps attiré l’attention de la commune de Villers. Dans un premier temps, elle a été explorée par Eugène Fournier en 1923.

(La carte postale ancienne ci-contre montre l’aménagement qui avait été fait pour accéder à l’entrée sup connue, située à environ 4 mètres au-dessus de la source)


Aujourd’hui, le développement est de 1250 mètres, ponctué d’une demi-douzaine de siphons.
Dernièrement, en me baladant au pied des falaises, un trou noir situé 20 mètres plus haut que la source attira mon attention.

Grosse crue de début février 2021 (Merci Daniel Ramey pour la photo)

Et si c’était une cavité supérieure fossile correspondant à ce réseau !! ? Le point noir a très bien pu passer inaperçu car on ne le voit que d’un endroit précis.
Je me prend à rêver à une « grotte Baudin bis » qui nous conduirait au-delà des zones noyées. ! Je m’imagine déjà entrain de contacter mon club pour les convier à faire la première ensemble.

N’y tenant plus, je convie Gauthier et Roland le lundi 27 décembre pour en avoir le cœur net.
Le site n’est pas surplombant mais reste aérien. Ca glisse sous les mousses, ça parpine aussi. Gauthier choisit un itinéraire par la droite qui commence par une vire. Roland l’assure comme il peut.Après quelques plantages de gougeons, il accède au fameux trou noir.
Il s’agit effectivement d’une grotte mais elle ne développe que 6 mètres de long. Le porche de 1,2m de haut pour 2 m de large se poursuit par une galerie rectiligne.


Gauthier ne perçoit aucun courant d’air dans la fissure impénétrable située à son extrémité.
Il est possible que cette petite grotte ait déjà fait l’objet d’une reconnaissance mais je n’ai trouvé aucune trace écrite.

Vue d’ensemble de la zone connue du bas (Merci Franck Feret pour la photo)

Elle est maintenant inventoriée sur BaseKarst.
Voilà !, en prospection, on est bien loin de gagner à tous les coups mais on espère toujours qu’un jour, ce sera le jack pot !

Guy janvier 2022

4 réflexions sur « La Grotte de Don Camillo ! »

  1. Bouveret Sarah

    Bien joué, une de plus dans la base de données. Dommage qu’il n’y ait pas d’indice encourageant pour gratter au fond et rejoindre l’actif.
    Ca gratte fort au SCV aussi, nous sommes déjà entre 500m et un kilomètre de développement dans le trou fraichement ouvert et il ne manque pas grand chose pour ouvrir a nouveau. On croise les doigts pour trouver un beau collecteur…
    Ca fait beaucoup de nouveau, en espérant que ca paye au brizon aussi.

    En forme les taupes !

    Répondre
  2. Christophe

    Oui c’est sûr…. ca ne passe pas à tous les coups mais à chaque fois on y crois car nous sommes et resterons des optimistes curieux … et aussi des curieux optimistes pour ceux qui voient notre passion de loin sans trop la comprendre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.