Sortie mesures Co2 aux cavottes – 23 Avril 2017

Samedi après midi, je retrouve les potes au gite.
Ce matin ils sont allés faire un tour à la Lave.

Cet après midi, nous sommes bien résolus à franchir une voute mouillante pour accéder à la salle ex-terminale et réaliser de nouvelles mesures de Co2

Nettoyage du matin etpréparatifs nous nous croisons Olivier et La Fred.

Très vite nous sommes dans les cavottes
Après la diaclase Duret, une odeur inhabituelle titille nos narines.
Ca sent…. mais oui, ça sent le fromage …  Nous nous dirigeons vers le faux pas et là, nous découvrons une équipe stationnée  en train de casser la croûte. Le repas est original pour l’endroit, puisqu’il s’agit d’une fondue au fromage. Nos convives très organisés ont même amené la bouteille de Jura qui va bien .
Nous ne nous attardons pas.

Plus loin, une autre équipe en sortie découverte avec nos collègues du GSPV.
Fabian équipe le ressaut de 7 et nous laisse passer. Sympa

Nous avons amené le mesureur multi-gaz afin de poursuivre le suivi de Co2 dans la cavité.
On sait maintenant que la concentration de Co2 s’élève lorsque nous nous dirigeons vers les galeries nord.
la dernière fois que nous sommes venus, nous avions voulu réaliser des mesures à la salle ex-terminale, mais après le dernier petit petit, nous avions buté sur une inhabituelle voute basse nauséabonde ou il fallait complètement se mouiller pour passer .

Cette fois, j’ai pris un bas de néo. 3mm et nous avons amené de quoi désober un peu derrière si besoin.
oh miracle, l’eau a bien baissé et on peut franchir le passage sans équipement spécial. Il faut juste faire trempette dans 10cm de boue sur quelques mètres. (ça sent toujours aussi mauvais)

Rapidement tout le monde se retrouve de l’autre coté. Benjamin et Thomas ne connaissent pas.
Nous réalisons des mesures jusqu’à l’amont de la salle et nous arrivons sur le dernier passage a franchir pour visiter la salle terminale après la salle de la cheminée.
Bon, c’est franchement mouillant car le bassin fait environ 1,30m de profondeur et le passage d’air en triangle fait à peine 15x15cm.L’eau est largement aussi nauséabonde que dans le premier passage.
Jacky n’a pas de néo mais il décide de passer. Il y va progressivement. Il faut dire que l’eau est à environ 6°c. Après plusieurs allers retours, il est prêt et franchi le passage.
Malgré la casque oté et tenu à bout de bras, il est nécessaire de faire une petite apnée . Hummm que c’est bon dans une eau bien pourrie !!

Entre temps, j’ai enfilé ma néo 3mm. Jacky à froid et il revient.
Je procède au même cérémonial du bain progressif tout en poussant des cris (de joie bien sur…)
La vache . elle est froide. Je suis a 2 doigts de renoncer et finalement je m’engage à mon tour.
Cela fait près de 10 ans que nous n’avions pas remis les pieds dans cette salle et durant tout ce temps, je pense que très peu de personnes sont venues visiter.
La salle fait environ 15m x8m. Au centre, un énorme monticule de galets .
Pour découvrir la suite, il faut escalader ce monticule pour apercevoir de l’autre coté une vasque siphonante. Ici aussi, l’eau est noire et nauséabonde.

dans les années 2008/2010, nous avons réalisé pas mal de séances pour tenter de franchir cette zone, mais sans succès. A cette époque l’eau était propre (la station d’épuration de Montrond n’existait pas encore)

Notre visite confirme bien ce que nous supposions, et il n’est pas nécessaire de faire une coloration à la Borme pour valider la connexion évidente avec les Cavottes.
Dommage que la Borme serve de déversoir après la station d’épuration du village …

Personne n’a envie de revenir ici pour poursuivre la désobstruction.
Nous décidons donc de démonter et ressortir les pompes qui permettaient d’assécher les 2 voûtes.
Et nous profitons des bras disponibles pour faire un peu de nettoyage. Quelques seaux et rallonges électriques sont remontés.

Résultat des mesures Co2 lors de notre sortie.
Dans toute la cavité, les taux sont très bas et similaires à toutes les grottes. 300 à 400ppm (soit 0.03 à 0.04%)
En direction de la salle ex-terminale, nous avons relevé des valeurs à environ 800ppm (soit 0,08%)
Le taux le plus élevé 6000ppm (soit 0,6%) a été mesuré au bas du petits petit d’accès à la salle ex-terminale.
Afin de confirmer nos hypothèses de pollution des cavottes par des matières organiques qui ne sont pas complètement dégradées, nous irons faire une série de mesures à la Borme (mais les volontaires ne se pressent pas car le puits est bien arrosé …

D’autres photos ici

Christophe

Une réflexion au sujet de « Sortie mesures Co2 aux cavottes – 23 Avril 2017 »

  1. Guy DECREUSE

    Merci pour toutes ces infos instructives.
    Bien dommage pour cette salle terminale qui fait désormais les frais de notre activité humaine.
    S’il y a moyen d’équiper la Borme sans se faire arroser par l’eau de la station, je me porte volontaire
    pour faire des mesures de CO2 au fond (et faire quelques photos de ce réseau également condamné)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *