A la découverte des milieux karstiques

Samedi 16 novembre Dominique Watala à participé à une formation « A la découverte des milieux karstiques

Extrait du compte rendu de Rémy Limagne:
Rémy Limagne, président du Comité départemental de spéléologie a entamé la journée en salle par une approche didactique du fonctionnement du karst. Dès 11h, Michel Menin, spéléologue depuis 30 ans, a pris le relais sur le terrain pour illustrer le fonctionnement et surtout la vulnérabilité du karst.

Plusieurs sites ont ainsi été visités :

  • L’exsurgence du Gour Bleu (Fontenu)
    Petit cours d’eau d’à peine quelques centaines de mètres, qui se jette dans le lac de Châlain, son parcours souterrain se développe sur près de 5 km depuis les lacs de Narlay et du Vernois, recueillant également les eaux pluviales du plateau de Saffloz à travers l’important réseau karstique qui le caractérise comme…
  • Le gouffre de Prévalot (Fontenu)
    Gouffre en contexte forestier aujourd’hui clôturé pour des raisons de sécurité, il a une profondeur de 30 mètres environ. Cette visite permet d’illustrer les usages passés de ce type de gouffres, comme celui de dépôt d’ordures en tout genre, et d’évoquer les risques de contamination de la ressource en eau notamment en eau potable.
  • La vallée sèche de Chevrotaine
    La route départemental 90 reliant Doucier/Fontenu à Chevrotaine est une vallée sèche, une vallée « fossile » créée par un cours d’eau superficiel aujourd’hui disparu… puisque souterrain.
  • Le lapiaz de Loulle, anciennement une réserve naturelle qui ne bénéficie à présent d’aucun statut de protection ni de gestion
    Le lapiaz (aussi appelé lapié ou lapiez ou lapiès ou Karren, mot d’origine jurassienne), est une formation géologique de surface dans les roches calcaires et dolomitiques, créée par le ruissellement des eaux de pluie qui dissolvent la roche ou par la cryoclastie. source : wikipédia
  • La perte des Eygues/Herses
    Cette perte est un gouffre profond d’une trentaine de mètres au milieu de la pâture proche, illustrant l’extrême vulnérabilité de ce milieu aux intrants agricoles, heureusement inexistants sur ce site.

Le circuit s’est terminé par la visite de la station d’épuration de type lagunage naturel de la commune de Denezières 

Les photos et vidéo :
https://plus.google.com/photos/+DominiqueWatala/albums/5947974595761745873

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *