Stage « photo spéléo »

…..  Un week-end dans le Vercors pour se perfectionner aux techniques de la photographie souterraine.

Pra l'étang (4)

Participants , de gauche à droite :

Florian Luciano (CS Troglos), François Landry (GECKOS), Christophe Tcherter & Jean-Philippe Grandcolas (Clan des Tritons),Serge Caillault (GSM Fontaine) et moi-même.

Ce week-end du 18-19 juillet, le CDS26 organisait un stage photo dans le Vercors. Régine et François Landry nous accueillent dans leur gîte situé à Saint Laurent en Royans (ancien séchoir à noix).

Cela se présente très bien puisque nous ne sommes que 3 stagiaires (Florian, François et moi-même ) pour 2 formateurs (Christophe et Serge) plus un accompagnateur (Jean Philippe) qui donnera l’échelle en posant sur les clichés. Serge et Christophe sont des pointures en la matière et je me réjouis de comprendre leur approche photographique.

On se retrouve donc tous vendredi en fin d’après-midi, sauf Serge qui nous rejoindra le lendemain matin.

Bury (2)

Samedi matin, autour du petit déjeuner, on voit les attentes et envies de chacun puis nous filons vers la grotte de Bury inférieur. La cavité (qui a donné son nom à une sous-combinaison spéléo) est une perte active mais actuellement, le débit est bien bas.
Dans la galerie de l’entrée, je fais équipe avec Serge pour tester les photos aux projecteurs que j’ai apporté et compare les clichés avec sa technique au flash.
Le reste du groupe continue pour aller mitrailler Jean-Philippe (notre mannequin) avec les conseils de Christophe.
On échangera toute la journée sur les multiples scènes que l’on choisira, en croisant les équipes et en se regroupant.
On prend le casse-croûte dehors pour profiter du soleil et retournons mitrailler l’après-midi au frais.
Je comprends vite que le maître mot de leur technique est le contre-jour qui donne du volume et de la pêche aux clichés.
Le nombre d’éclairage différents est impressionnant allant parfois jusqu’ à plus que 6 flash.Bury (1)
De plus, ceux-ci sont synchronisés par un système radio ce qui permet d’éviter d’utiliser un trépied. Outre le gain de temps, cette technique sans pied offre la possibilité de multiplier les angles de vue parfois aériens.
Après l’installation judicieuse des flash sur un atelier, on effectue la mise au point sur le modèle. Après chaque cliché, on vérifie l’histogramme qui donne de bonnes indications sur l’éclairage.
Les profils toujours différents de la galerie sont autant de situations riches d’enseignement. Il arrive qu’on canalise la lumière du flash dans un tuyau argenté pour déboucher un point précis.

Serge et Christophe utilisent des appareils photo NIKON  plein-format ( D800 et D700 ) avec un grand angle allant jusqu’à 14 mm. Le diaphragme oscille en général entre f8 et f11 pour des sensibilités comprises entre 100 et 400 ISO.

Bury (3)

Pas de débrif le soir : on transfère nos photos mais l’apéro prend le dessus !!! Bière, vin blanc, vin d’orange, vin rouge et de nouveau vin blanc pour le repas… pour finir avec la gnôle amenée par Serge qui fait parait-il, mal aux cheveux !!!

Dimanche, réveil plus ou moins difficile selon les participants ! On reproduit un schéma similaire de la journée de samedi.

Pra l'étang (3)Pra l'étang (1)
On va cette fois à la grotte de Prélétang qui présente de beaux volumes dans une galerie fossile autrefois occupée par les ours. Une partie de la famille de François nous accompagne et posera pour quelques photos le matin. La cavité est bien sympa mais brumeuse sur la moitié du parcours ! Dès l’entrée, on sent bien que quelque chose a brûlé là-dedans ! Ca n’influera pourtant pas (ou très très peu) sur les photos et heureusement. Les maîtres nous coachent toute la journée et ça nous permet de progresser. On voit déjà la différence avec le samedi matin : on sait où et comment placer et régler les flashs, positionner son modèle, son contre-jour …. et merder pas mal de photos…

Retour au gite vers 16h45 pour se rafraîchir et débriefer sur le week-end et les clichés. On a tous des visions différentes des photos (jeux d’ombre et d’éclairage, cadrage, action, etc.) mais on s’accorde pour dire que l’on a tous de beaux clichés en poche !

Après avoir mis en pratique ces précieux enseignements, je compte bien organiser à nouveau  un stage photo dans notre région pour en faire profiter le plus grand nombre. Guy

Pra l'étang (2)

2 réflexions au sujet de « Stage « photo spéléo » »

  1. Florian

    Bien cool comme week end et stage ! Supers clichés !

    Si jamais, pourras tu m’envoyer les dates pour le stage photo franc comtois ? Je viendrai bien t’embêter si je suis dispo 🙂

    Florian

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.