Bienvenue à Gabin V

Longtemps annoncé, il aura finalement mis 9 mois pour arriver parmi nous!
Stéphanie B et Benoît V sont heureux de nous annoncer la naissance de
Gabin V.
Du haut de ces 50cm il est pour l’instant le plus petit membre du GCPM.
Comme pour chaque nouveau membre, l’inscription comme membre actif est offerte la première année .

Profite donc en bien Gabin! et nous te souhaitons plein de premières
Toutes nos félicitations aux parents

Rencontre insolite avec des jambons !

Mardi 14 août je suis allé faire un tour à Maison du Bois pour une séance de désobstruction  l’amont d’une source identifiée précédemment et  d’ou jailli avec force l’eau en période de pluie .
Apres quelques déplacements de blocs et utilisation du bazola je me suis retrouvé au dessus d’une faille de 3 a 4 m pour 20 cm de large . Le travail pour ouvrir serait trop laborieux je laisse donc la place au futurs spéléos plus énervés que moi pour ce genre de travail. Au retour j’ai suivi le cours d’eau et, dans le lit du ruisseau j’ai découvert deux beaux gros jambons qui ont été abandonnés
Bon appétit messieurs les  renards !

Dominque Watala
[shashin type= »photo » id= »2702,2701,2695,2693″ size= »medium » columns= »2″ order= »user » position= »center »]

Chantal Martel

Chantal Kochem ex. mademoiselle Martel s’il vous plait a rejoint le GCPM il y a quelques années déjà. Curieuse de tout, elle participe autant à des travaux de désobstruction qu’a des sorties classiques ou encore aux journées JNS
Martel… c’était un nom prédestiné pour faire de la spéléo !!

Elle en parlait bien lors d’une sortie Ardéchoise en accompagnement d’un journaliste
Récit d’une ancienne balade en sous sol par Chantal ex martel :Sans nom-1Sans nom-2

Du WIFI au GCPM

 

logo wifi
Enfin !
Les gites du GCPM bénéficient d’une connexion internet accessible sur l’ensemble du site en connexion WIFi.
La configuration des bâtiments avec des murs épais a nécessité la mise en oeuvre de plusieurs point d’accès afin de couvrir tout le site.
Depuis le 1er Juillet 2013, internet est donc accessible dans tous les gîtes et également (petit plus), sur la terrasse.
. Tous les occupants du gite peuvent bénéficier de cet accès internet sans frais complémentaires.
Le réseau est sécurisé par mot de passe qui sera communiqué aux occupants à la remise des clés ou lors de leur réservation.
Le mot de passe est susceptible d’être régulièrement modifié.
Réglementairement, dans le cadre des lois anti piratage,  nous avons obligation de tracer et stocker l’historique de toutes les connexions et adresses IP des utilisateurs durant 12 mois.

FONTAINE DE L’ARC
Avez-vous déjà entendu parler de cette fontaine de l’arc ?

Dans quelques écrits anciens, nous retrouvons appellation de ce lieu où est signalée une source alimentant une antique fontaine et un lavoir moderne… à Chassagne Saint-Denis.
Bien évidemment, le nom de 
la fontaine de Léry nous vient à l’esprit immédiatement. Dans les anciens titres, on peut lire encore que ce nom lu aurait été attribué parce que Valbois était, avec le territoire de « La Chassagne », lieu de chasse seigneurial. La chasse à l’arc était sans doute pratiquée !?

[shashin type= »photo » id= »2541″ size= »max » columns= »1″ order= »user » caption= »y » position= »center » crop= »y »]Dans ce même ouvrage, il est aussi question de deux belles grottes au fond de Valbois dont la première appelée la « Baume sur la Fontaine de l’Arc ». Elle se terminerait par une fontaine d’eau vive très limpide. Quant à la seconde, très étendue mais d’un accès difficile, elle a (aurait ?) servi de retraite aux habitants dans les guerres des derniers siècles.
Par contre, il est dit aussi, quelques lignes plus loin : « …/… nous craignons bien un peu que l’auteur de cet article ait vu les grottes dont il parle dans son imagination, car lors d’une visite l’an dernier, nous n’avons trouvé là que la petite grotte-abri signalée par ailleurs ».
Le Grand nègre des bois
Source : Le Pays de Maisières – Nos vallées et les Plateaux riverains – Monographie locale – Auteur : Louis Droz (Instituteur, membre de la Société d’Histoire Naturelle du Doubs), Imprimerie de l’Est (1927).

Réouverture du gouffre de la Lave. Montrond le Château

[shashin type= »photo » id= »2351″ size= »large » columns= »max » order= »user » position= »center »]
L’accès à la Lave était souvent impossible car l’accès s’obstruait.pendant les passages pluvieux

[shashin type= »photo » id= »2325,2332,2337″ size= »small » columns= »3″ order= »user » position= »center » crop= »y »]
Afin de pérenniser l’accès et relancer la poursuite des explorations, il y a quelques années,nous avons engagé une désobstruction depuis la surface  pour tenter de rejoindre le premier puits de 42m via un nouvel accès. Quelques séances musclées de désobstruction plus tard, la jonction était réalisée par un artificiel de 6m. qui rejoint le P42 par la cheminée de 6m (voir topo)

Mais avec le temps, il s’est avéré que cet accès était très compliqué à maintenir  en sécurité.
En effet, nous sommes dans une zone ou les calcaires situés sur un axe de faille ont subis de grosses compressions. Les roches sont micro fissurées.
Chaque hiver, l’érosion par gélifraction y est très importante
Nous avons été contraint de réaliser des ouvrages de consolidation assez importants
Malgré tout, après cet hiver 2012, nous avons constaté que l’action du gel avait fortement fait son travail. La stabilité des ouvrages réalisés pourrait être remise en cause si rien n’était fait

Afin de stopper l’érosion, nous décidons de buser la zone d’entrée, et de créer un enrochement renforcé de béton.
Cet ouvrage ultime (?) devrait enfin permettre de pérenniser l’accès au puits d’entrée

Le 8 Juin 2013 une équipe de 8 personnes se retrouve pour la mise en place de la buse
Diamètre : 630mm. Hauteur: 5 m.  ! C’est un beau morceau!!
La mise en place se passe relativement bien car l’ensemble est en 2 parties, ce qui réduit le poids à manipuler . Après quelques petits aménagements , la buse est en place en fin de matinée

Jean Marie est aux manettes de la bétonnière, et 1/2 m3 plus tard, la buse est scellée sur la tête de puits. Il s’en suivra un pénible travail d’empierrement. Pénible car les rochers sont aux fond de la doline et il nécessitent de réaliser de longues chaines humaines .Avec le petit effectif, ce travail arrassant nous à bien cramé

Bon fin des hostimités vers 19h30 après une béton de surface qui nous l’espérons tiendra dans le temps
Bilan: 1.5m3 de beton, environ 2 à 3m3 d’enrochement

La soirée brochette annuelle du GCPM qui a suivi a été bien appréciée

Le WIFI s’annonce aux gîtes spéléo du GCPM !

logo wifi

Afin de mieux répondre au besoin des utilisateurs des gites Spéléo du club, nous avons décidé de mettre en place une couverture WIFI sur l’ensemble du bâtiment
La configuration des locaux, les murs très épais et les voûtes de la cave compliquent un peu le positionnement des points d’accès.
Des essais sont en cours
Si tout se passe bien, le prochain stage du mois de juillet 2013 devrait profiter de ce nouveau service.

L’accès au réseau WIFI GCPM sera réservé aux utilisateurs du gite.
Ce WIFI ne sera donc pas public
Son coût (modique) sera intégré dans nos différentes formules de location.

Christophe

Ecole Départementale de Spéléologie Compte-rendu de la sortie du 20 avril 2013

Nathalie et son frère Guillaume ont participé à la sortie formation du 20 Avril
L’objectif initial était Les Biefs Boussets, mais la mauvaise météo à obligé les équipes a sortir le plan B.
Nathalie et Guillaume se sont retrouvés encadrés par Alexandre Foulc et Philippe Lavisse pour une excursion au gouffre de l’Aven de l’avoir trouvé.
La sortie s’est bien déroulée, mais les impératifs d’horaire pour certains n’ont malheureusement pas permis de visiter le dernier puits de 65m
A refaire donc !

Le compte rendu complet de la sortie ici:Compte rendu EDS25 20 04 2013

Topo aven de l'avoir trouvé

Christophe (d’après le compte rendu d’Alex)

séance désobstruction a la Vieille Folle du 13 avril 2013

Désobstruction du samedi 13 avril
Avec Chantaloubs, Didi et leur chien Méro, Jean-Marie, Dom, Alain.
[shashin type= »photo » id= »131″ size= »xlarge » columns= »max » order= »user » caption= »y » position= »center » crop= »y »]
Le début d’après-midi sous la Vielle Folle a été particulièrement laborieux en raison des racines… Après 4 heures d’efforts, nous avons avancé d’un bon 3 mètres dans le boyau depuis l’entrée.
Le creusage de fin de séance en partie haute, pendant 1 heure, a permis d’explorer les 5 premiers mètres avec au fond une voute qui plonge. Ca implique la prochaine fois de creuser les 4 derniers mètres plus profondément pour gagner en hauteur afin d’évoluer en position courbée. Seulement deux séances doivent nous permettre de faire la jonction avec le puits, ce qui est la bonne nouvelle de la journée.
Nous terminons par un shooting photos à la Vielle folle… 19h fin du bal.

Par Alain
[shashin type= »photo » id= »129,126,125,116,114,113,139,142,123″ size= »small » columns= »max » order= »user » position= »center » crop= »y »]

Séance sous les cretes du 13 avril 2013

Séance désob du 13,04,2013 sous les Crêtes / Vieille Folle
[shashin type= »photo » id= »143″ size= »large » columns= »2″ order= »user » position= »center »]Avec Chantaloubs, Didi et leur chien Méro, Jean-Marie, Dom, Alain.

Samedi vers 10h30, l’air était encore très frais et humide.

Un repérage sous la Baume des Crêtes nous a réservé une surprise de taille !
Pour la première fois, une belle citerne avait pris place au fond de la cavité.
Signe que la dernière désob avait été bénéfique avec un volume de puits qui devient maintenant conséquent. Dom a proposé de revenir avec une petite pompe pour gagner du temps, ce qui nous permettra aussi de nous servir de l’eau pour effectuer un nettoyage de la cavité (ce qui s’appelle avoir de la suite dans les idées pour trouver la suite et des idées).

Trop d’eau !!
Nous décidons ne nous rabattre sur un autre trou prometteur a proximité:

Alain.