Désobstruction de pertes secteur Avanne

Préparatifs

Sur les conseils avisés de Jean Louis Thollon, nous nous retrouvons chez lui le 7 décembre.

Les éternels désobeurs sont présents: Jean Marie, Dom, Christophe. Il manque Jacky que nous aimerions avoir plus souvent auprès de nous. Il faudra faire rapidement car Dom et jean Marie doivent partir en fin de matinée pour une réunion de ligue. Jean MarieNous nous rendons rapidement vers la première perte. Elle est active, mais il est facile de détourner provisoirement l’eau qui s’y engouffre. Il s’agit d’une perte terreuse mais la suite est en pleine roche . Il s’agit d’un puits de 3m environ. Nous recalibrons l’entrée un peu étroite. Jean louis descend. Il y a une suite, mais c’est bas et ca semble étroit. Je descend à mon tour pour franchir ce passage. Après quelques mètres j’aboutis dans une petit salle basse 2x3m et hauteur 1m .

Au plafond une cheminée qui n’est pas loin de communiquer avec l’extérieur. La suite en méandre est très étoite . Le sol est jonché de gros ossements de chevaux (certainement des chevaux de trait). Plusieurs animaux ont fini ici. Le charnier est assez ancien. Je remonte l’éboulis d’ossements puis escalade la zone d’entrée. Pas très engageant pour une désob !

      

Quelques centaines de mètres plus loin nous visitons une autre perte. Le gouffre débute par une petite desecalade dans les blocs.

      

Nous prenons pied dans un cours actif de forme oblongue hauteur 60 à 80cm Je rampe un peu et après quelques mètres, le plafond se relève. Je prends pied dans un joli méandre assez confortable ou l’on tient debout.

Malheureusement, au bout de quelques mètres le méandre se resserre et j’ai beau forcer, ca ne passe pas . Nous reviendrons avec des moyens plus appropriés En sortant, nous remontons le cours d’eau jusqu’a la source. De la source à la perte, il y a à peine 100 mètres !

Toutes les photos ici

La vidéo ici

Continuer la lecture

A la découverte des milieux karstiques

Samedi 16 novembre Dominique Watala à participé à une formation « A la découverte des milieux karstiques

Extrait du compte rendu de Rémy Limagne:
Rémy Limagne, président du Comité départemental de spéléologie a entamé la journée en salle par une approche didactique du fonctionnement du karst. Dès 11h, Michel Menin, spéléologue depuis 30 ans, a pris le relais sur le terrain pour illustrer le fonctionnement et surtout la vulnérabilité du karst.

Plusieurs sites ont ainsi été visités :

  • L’exsurgence du Gour Bleu (Fontenu)
    Petit cours d’eau d’à peine quelques centaines de mètres, qui se jette dans le lac de Châlain, son parcours souterrain se développe sur près de 5 km depuis les lacs de Narlay et du Vernois, recueillant également les eaux pluviales du plateau de Saffloz à travers l’important réseau karstique qui le caractérise comme…
  • Le gouffre de Prévalot (Fontenu)
    Gouffre en contexte forestier aujourd’hui clôturé pour des raisons de sécurité, il a une profondeur de 30 mètres environ. Cette visite permet d’illustrer les usages passés de ce type de gouffres, comme celui de dépôt d’ordures en tout genre, et d’évoquer les risques de contamination de la ressource en eau notamment en eau potable.
  • La vallée sèche de Chevrotaine
    La route départemental 90 reliant Doucier/Fontenu à Chevrotaine est une vallée sèche, une vallée « fossile » créée par un cours d’eau superficiel aujourd’hui disparu… puisque souterrain.
  • Le lapiaz de Loulle, anciennement une réserve naturelle qui ne bénéficie à présent d’aucun statut de protection ni de gestion
    Le lapiaz (aussi appelé lapié ou lapiez ou lapiès ou Karren, mot d’origine jurassienne), est une formation géologique de surface dans les roches calcaires et dolomitiques, créée par le ruissellement des eaux de pluie qui dissolvent la roche ou par la cryoclastie. source : wikipédia
  • La perte des Eygues/Herses
    Cette perte est un gouffre profond d’une trentaine de mètres au milieu de la pâture proche, illustrant l’extrême vulnérabilité de ce milieu aux intrants agricoles, heureusement inexistants sur ce site.

Le circuit s’est terminé par la visite de la station d’épuration de type lagunage naturel de la commune de Denezières 

Les photos et vidéo :
https://plus.google.com/photos/+DominiqueWatala/albums/5947974595761745873

Continuer la lecture

Les joyeux fêtards

Après son aventure journalistique dans une grotte Ardéchoise (voir notre publication du 11.09.2013), retrouvons Chantal kochem (Martel à l’époque) dans les carrières de Beauvais
Chantal Kochem

Chantal explique:
« Il y a fort longtemps, nous fêtions tous les ans l’arrivée du beaujolais nouveau dans les carrières ayant servi à l’extraction des pierres pour construire les cathédrales de Beauvais, ou de Meaux. Nous emmenions des « touristes » et nous faisions des super fêtes » 
Beauvais, Ile-de-France.

Les carrières de Beauvais ont été creusées par l’homme au cours des siècles pour l’extraction de pierres de construction
Redécouvertes dans les années 1900, elles sont maintenant visitables accompagné par le Spéléo Club de Beauvais
Quelques magnifiques photos ici

Continuer la lecture

La grotte murée (Saison 4)

Le 9 novembre 2013, l’habituelle équipe désob se retrouve à la grotte murée. Jean Louis est venu nous donner un coupde main.

Objectif: poursuivre de dégagement d’un accès sous un plancher stalagmitique découvert par Jean marie lors de la dernière séance
Nous sommes obligé de recalibrer quelques gros blocs au « Bazola ».
(Bazola c’est le nom de Mr  Bazola, inventeur d’un système de percuteur qui permet d’utiliser des petites cartouches pour pistolets de scellement Hilti ou Spit afin de réaliser des micro-tir sans se gazer. Cette technique existait déjà, mais le Bazola a grandement contribué à la sécurité d’utilisation de cette technique.
Le pistolet percuteur Bazola fut même commercialisé par le site de vente EXPE )

 

 

 

 


La suite s’ouvre rapidement et bientôt nous pouvons enfin pénétrer sur quelques mètres dans ce passage bas. La suite est visble sur quelques mètres, mais le plafond est bas

Le plancher stalagmitique a du s’effondrer par endroits, ce qui explique les soutirages inexpliqués dans le réseau supérieur.
Cette partie du réseau est beaucoup moins concrétionnée. Pour progresser dans cette partie du réseau, il faudra engager de plus gros travaux.

 

 

 

 

La journée se termine par repérage des gouffres de la Barme n°1 et 2

Ces gouffres se situent sur le plateau à quelques centaines de mètres de notre réseau.
Ils sont situés sur le même axe de faille.
Les niveaux de base ne corresponedent pas, mais la grotte murée pourrait être un collecteur fossile des eaux de des gouffres précités

La galerie supérieure a rapidement été colonisée par quelques chiroptères. Il est sage de les laisser hiberner.
Nous reviendrons au printemps !

 

Toutes les photos de Dom ici

La vidéo ici

Continuer la lecture

Sortie désobstruction du 21 septembre et Grotte Murée (saison 0)

Suite a à la mauvaise compréhension d’un message avec Christophe, je me retrouve seul ce samedi matin au club. Un coup de téléphone à Dom et hop, nous nous retrouvons à10H 30 au pont de Chatillon pour reprendre une de nos désob commencée au printemps.

P1130952On entame deux chantiers à 10 mètres l’un de l’autre. Dom déblaie l’entrée de la source de la buse, et moi, au Bazola, je commence à éclater un gros bloc qui gène dans la grotte de la serpette.

Faute de cartouches habituelles je me suis rabattu sur un vieux stock trouvé dans le local matos, ses cartouches d’un diamètre légèrement inférieur se révèlent bien pratiques.

Dom dans la buse De son coté Dom dégage l’accès au busage qui passant sous la route mène à une source en pied de falaise Une grosse souche se révèle particulièrement coriace nous décidons après l’avoir liée à une corde de désob d’utiliser les moyens mécanique.

La Ford de Dom apprécie moyen moyen d’être rabaissée au rang de tracteur forestier, mais elle parvient après quelques protestations fumées et autres signes de mécontentement à dégager le restant de tronc.

Dom se glisse tête la première dans le conduit, il tire avec lui un bout de corde éventuellement pour aider à localiser son cadavre en cas d’éboulement, mais surtout pour vérifier la longueur du busage. Après quelques photos, son retour s’effectue en reptation arrière. La longueur de la corde nos permet de vérifier que le busage arrive bien à raz du rocher de l’autre coté de la route et les photos réalisées montre clairement que l’arrivée d’eau se fait par un laminoir étroit qui descend progressivement et se révèle impénétrable sans gros travaux, en bref on laisse tomber pour l’instant. Nous regrettons que l’ors d’une coloration réalisée récemment, cette émergence n’est pas été prise en compte.

Après le casse croute on décide de s’occuper sérieusement de la grotte de la serpette qui située 7 mètres à droite et deux mètres plus haut (mesures prisent à la louche) à peut être un rapport avec la source.  Sur 1,5 mètre des pierres et des blocs cimentés par un remplissage argileux bien sec et bien tassé, vont-nous résister 2h 10mn 27s. Dom avec le perfo fore 4 trous de 40cm, pour la suite ça regarde Christophe.

Comme il n’est que 16h je propose à Dom d’aller voir deux entrés de cavités rebouchées par des murets en pierres sèches, que j’avais remarquées lors d’une prospection pour le tome 5.

Nous reprenons nos voitures et direction Cussey. Sitôt arrivé nous commençons les recherches, comme mes souvenirs remontent à 5 ans je me souviens juste du banc rocheux, Nous retrouvons rapidement ce qui ressemble à un petit porche rebouché. Les pierres du muret sont couvertes de mousse. Il s’avère rapidement qu’il s’agit bien d’une cavité naturelle. Le mur est en fait un remplissage anthropique sur facilement 4 m de long et un de haut. On gratte un peu et Dom se glisse dans la galerie. Il réalise quelques clichés et ressort enthousiaste, il à clairement vu la suite.

P1130967Je me glisse à mon tour dans l’ouverture et constate que Dom n’as pas exagéré, la suite et visible.  Une bonne séance de désob doit nous permettre de continuer à progresser.

 

Par Jean Marie Martin

Continuer la lecture

Visite du Tunnel de la Cabette à Levier

Cabette1



Lundi 11 novembre, Benoit Decreuse organisait une sortie  du Tunnel de la Cabette à Levier

P1150028La famille Jeannnin était au grand complet . Jean marie, Dominique et jean louis ont également découvert ou redécouvert ce petit réseau intéressant et original

 Il s’agit d’un tunnel artificiel qui a recoupé un gouffre que l’on enjambe grâce à un petit pont. La descente dans la partie naturelle se fait par un vaste puits déclive profond d’une grosse dizaine de mètres. En bas c’est grand !

P1150033

P1150220oooo

 

P1150187

P1150073a

 

 

P1150128

La journée se termine chez benoît par un gros goûter pour les enfants
Pleins de bons souvenirs pour eux !

La sortie vraiment « tout public » dans sa première partie aurait pu susciter plus d’engouement au sein du club

Plus d’infos,: voir  Inventaire du Doubs tome 5 page 285 et 286
Nous attendons le compte rendu de Jean Marc

Les photos de Dom  ici:
https://plus.google.com/photos/111600619658216408093/albums/5945778018622343985

Benoit et Christophe

Continuer la lecture

Sortie au gouffre Pré Rond à Montrond le Chateau. 11 Novembre 2013

 Nous nous retrouvons à quatre à 9h30 au local matos, Jean-Marc, Xavier, Damien et moi (la presque totalité des actifs non désob du GCPM). Après délibération, nous décidons de faire le Pré rond, Xavier ne le connaissant pas.

Préparation du matos, 3 kits avec chacun une C50 dedans.

Après nous être garés à proximité du trou, nous cassons rapidement une petite croûte avant d’attaquer l’explo.

Ca coule !
Devant l’entonnoir d’entrée nous entendons couler le ruisseau dans la cavité, ce qui nous promet un bon débit. Nous nous glissons dans l’étroiture d’entrée à peine moins pourrie que d’habitude, je me propose d’équiper et je pars avec un kit dans le méandre « clochemain » au fond duquel le ruisseau coule avec un débit conséquent, ce qui me met un coup d’angoisse en imaginant la suite.

Damien vient me rejoindre et je descends le 1er puits, les copains qui attendaient à l’entrée du méandre nous rejoignent rapidement. Le débit du ruisseau canalisé par la galerie étroite rend l’équipement du 2ème puits délicat. Les copains faisant barrage j’arrive à poser un A.N pour m’écarter un maximum du débit de la cascade.

Les puits s’enchaînent sans trop de problèmes, bien que les équipements en place ne soient pas vraiment hors crue.

Arrivés au dernier puits de 35m, je commence à équiper en cherchant des spits qui pourraient nous permettre de descendre sans se faire plus tremper que nous ne le sommes déjà.

Arrivé à moins 20 je crois voir un spit décalé, mais non ce n’en était pas un, par contre le retour du pendule me propulse sous la cascade qui fini de me rincer complètement.

Après avoir attaché le kit sur la corde je remonte.

Damien décide de descendre à son tour au moins jusqu’à l’endroit où je me suis arrêté, arrivé là, il décide de descendre jusqu’au fond, Xavier le rejoint.

Un barrage humain !
Pour les aider à remonter, sans trop prendre la douche, Jean-Marc faisant barrage, s’assied carrément dans le ruisseau à un endroit très étroit, l’eau lui montre rapidement dans le dos, lui passe sous les bras et coule sur ses jambes (le bonheur total !) (Héroïque notre président). Damien est remonté sur une quinzaine de  mètres, je lui crie de se planquer, et Jean-Marc se lève (pour Damien pas pour Danette) propulsant une formidable cascade dans le puits.

Damien bien planqué évite d’en prendre un maximum.
Jean-Marc héroïque toujours mais de plus en plus gaugé renouvelle trois fois l’opération pour permettre à Damien et à Xavier de se sortir de là.

Jean-Marc et moi remontons pendant que Damien et Xavier déséquipent. Après avoir récupéré un kit je sors du trou, non sans avoir viré mon baudart pour éviter de le pourrir dans le laminoir de sortie.

Trempés jusqu’aux yeux !
Tout le monde dehors dans le même état, trempés jusqu’aux yeux, mais une belle sortie dans une bonne ambiance très aquatique.

Retour au club, casse croûte au soleil, devant une petite bière bienvenue.

(les photos sont non contractuelles)

Jean-lou

Continuer la lecture

La grotte murée (Saison 2)

Sortie desob du 19/10/2013 à la grotte à Murée   0875,280 x 2235,660 x 434

PA190240
Participants :Dom, Alain, Tof, jean marie.

Le vendredi soir comme la réunion du GIPEK avait terminé à 1h30 du matin, on s’était donné rendez-vous au pont de Chatillon à 14h ce samedi là.

Dom et moi étions un peu en avance on a laissé la voiture à côté du pont pour prospecter sans énergie, le long de la route qui monte à Cussey sur Lison. Comme aucune grotte n’a fait l’effort de se signaler à notre attention nous n’avons rien trouvé. Dom a fait la connaissance d’un sympathique autochtone, heureux possesseur d’un système pileux hirsute blanc sale et d’une carabine 7,65 à lunette, qui a arrêté sa voiture à sa hauteur pour lui demander poliment ce qu’il foutait là. Ça fait plaisir, on sent bien qu’on est en pays ami.

De retour au pont Tof nous attendait. Après les salutations d’usage dom et lui ont entamé une passionnante discussion sur les mérites de leurs appareils photo respectifs…

Quand nous arrivons à Cussey, nous nous garons au-dessus du village au bord d’un chemin proche de la grotte. 15 minutes plus tard équipés de pied en cap nous sommes devant le trou.

Tof et dom attaquent le dernier obstacle qui nous avait arrêté jute avant l’orage la semaine précédente. De mon côté, je continue de démonter le mur pour avoir une idée de la hauteur de l’entrée. Un portable sonne, c’est Alain qui vient d’arriver au point de stationnement, plutôt que de lui expliquer où nous sommes je pars le chercher. Il m’attend sur le bord et comme il a croisé des guérilleros le long de la route il porte vaillamment sur sa poitrine une superbe polaire orange pétant.

On se dirige vers la grotte et quand on y arrive le silence règne. Dom et Tof ont été avalés par l’abîme. Alain s’y engouffre à son tour et disparaît, il m’appelle : (viens il y a une petite salle) je rampe à mon tour dans le conduit mais quand je veux passer dans la dernière étroiture ça coince, ouvert de la manière minimum  je fais donc marche arrière m’empare du piochon et agrandi le passage rapidement aidé par mes acolytes depuis l’autre coté de l’obstacle.
PhotoPhoto

Enfin Photo Photo Photoj’arrive dans la salle. Faut pas se plaindre on y tient assis. Un gros remplissage terreux occupe tout le sol avec des enfonçures de ci de là  . Pas de suite évidente, encore une désob qui queute.

Dom et Alain sont  enthousiastes.

PA190255 Après une séance de photos on quitte la grotte par le chemin du retour . Dom s’arrête devant une autre de nos petite desobs en bords de route, l’arrêt et bref, Chantal qui est en train de ranger la bibliothèque du gite nous y attend avec deux gâteaux.
PA190296

 

Par Jean marie  et Dom

Un petit film sur l’ouverture de la grotte Murée de ce weekend .
Suivez ce lien :
http://www.youtube.com/watch?v=XRb0d_XNjZU&feature=c4-overview&list=UUGXfUuSk8tuQSucgRljuoaw

Les photos de Dom:
https://plus.google.com/photos/111600619658216408093/albums/5937574885254663985

Les photos (en vrac par Christophe)
https://drive.google.com/folderview?id=0BywMRuIwugf7eWVwWVFhdUJXdDg&usp=sharing

Continuer la lecture

Grotte murée (Saison 3)

Sortie désobstruction du 1er novembre 2013 à la Grotte Murée à Cussey-sur-Lison.
Grotte Murée du 01.11.2013 (67)
Participants : Jean-Marie Martin,  Dominique Watala, Brigitte Gimenez, Christophe Folleas, Alain Bulle.

Au programme de ce jour de la Toussaint 2013 : le matin sur les tombes, l’après-midi sous les tombes !

Grotte Murée du 01.11.2013 (10)

Nous avons donc, après un repas aux champignons préparé par le couple Brigitte-Christophe du (04), creusé au fond de la Grotte murée dans l’espoir de trouver une suite… mais sans succès.

Grotte Murée du 01.11.2013 (61)Jean-Marie avait décidé de baisser avec Brigitte (baisser avec 2 S) le niveau d’entrée pour connaître la hauteur du porche. Bonne pioche dans tous les sens du terme, car sous un plancher stalagmitique de 50 centimètres nous devinons une galerie d’une dizaine de mètres (voir photos). Nous pouvons en déduire qu’un volume conséquence nous attend sous la petite salle découverte la dernière fois. Il convient de programmer une nouvelle séance car il faut descendre de 20 centimètres ce nouveau passage en sous plancher

 

Grotte Murée du 01.11.2013 (45)

 

Il faut cependant s’attendre à un colmatage important étant donné le nombre de sous-tirages dans la salle, mais une vérification s’avère absolument indispensable. La Grotte de la Murée n’a donc pas livrée tous ses secrets.

 

 

 

 

Les images ici : https://plus.google.com/photos/111600619658216408093/albums/5941364151695676657

Alain.


Continuer la lecture

Journées Nationales de la spéléo. Grotte des sarrons à Gennes


Pour la troisième année consécutive, le GCPM a fait visiter les grottes de Gennes à l’occasion des JNS 2013.

Malgré une météo bien maussade, plus de 400 personnes, âgées de 1 à 80 ans, sont venues visiter les cavités.

Un éclairage, alimenté par un groupe électrogène, était mis en place tout le long de la galerie et les visiteurs étaient accompagnés d’un membre du club qui les guidait et leur commentait la promenade.

La cavité est très vaste et ne possède aucun passage étroit. Le concrétionnement, bien que terne, agrémente toute la visite. Le fond de la galerie est tapissé de signatures dont les plus anciennes datent du 17ème siècle.

Un jeu était organisé pour les plus petits avec un petit paquet de bonbons à la clé : on leur fournissait une photo prise dans la grotte à leur arrivée et ils devaient la situer sur un plan à la fin de la visite.

15 membres du club se sont relayés pour mettre en place les différents équipements et assurer les visites durant le week-end. La relève semble assurée puisque 4 jeunes visiteurs ont promis de rejoindre notre association.

Au public qui sortait très enthousiasmé, nous avons donné rendez-vous l’année prochaine, mais dans une autre cavité : La grotte des Orcières à Montivernage.

Damien Decreuse

Dessin de Kiara (4 ans) que la visite à passionné

 

 

 

Kiara dessin

 

Les photos par Dominique Watala :

https://plus.google.com/photos/111600619658216408093/albums/5932429465933030465

Continuer la lecture
Fermer le menu