Le trou Foufou

PA240807Sur les conseils de Jacques  Fourneret (nouveau au club), nous nous décidons a revisiter le trou foufou
Dans les années 80,  Philippe Fourneret,  (le père de Jacques) a découvert le gouffre lors d’une séance de prospection à la baguette de sourcier .Les premiers puits descendus, il butta vers -35 sur une faille d’où s’échappait un courant d’air prometteur.

De nombreuses séances de désobstruction en famille furent nécessaires pour forcer le passage.  Après 15m de boyau la persévérance à payé – Un puits de 10m fut découvert, puis juste derrière, une  grande salle de 30x50m.
Au fond de la salle, à -60m environ, on retrouve les eaux du ruisseau de surface se perdent dans un bouchon argileux
PA240790  PA241004PA241008  PA240811

L’objectif de la séance de ce samedi 24 octobre est de revisiter le trou et réaliser  une topographie.
Nous sommes nombreux ce matin et nous nous partageons le travail.
Jean lou, Didier, Roland et Jacques sécurisent les accès et rééquipent les puits.
Jacky et moi nous dressons la topographie.
Nous sommes impatients de descendre d’autant que Jacques nous a présenté des croquis réalisés par son père et les volumes semblent vraiment intéressants à découvrir
PA240818 PA240802 PA240820a PA240910

PA240933 PA240837 PA240830 PA240824 (3)

Cependant, le descriptif que nous avons nous laisse a penser que la sortie ne sera pas un de simple ballade…
« Méandre des trouilloux »  « la serrure »  « Désob de la patience »…
Vers 12h00 la redécouverte s’engage.
Jean Lou complète l’équipement en ajoutant un spit  au  départ de chaque puits.
La corde du grand puits est encore en place. Elle sera remplacée!

 PA240851 PA240999

L’équipe arrive ensuite dans cette zone désobstruée. C’est étroit, mais ca passe
La tête de puits s’avère effectivement assez délicate.
Certes ça passe, mais pour prendre pied en tête du P10, il faut être acrobate. Le retour se présente encore plus compliqué avec un nécessaire passage en force.
Vu que tout le monde ne franchira pas cette zone technique, nous choisissons de revenir pour l’élargir un peu..

PA240860 PA241017

PA241034 PA241040
Nous nous retrouvons donc en surface  beaucoup plus tôt que prévus.
Jacques nous propose d’aller repérer et localiser un trou qui s’ouvre sous une souche à moins de 500m

Arrivés sur place, nous constatons rapidement que l’entrée un peu étroite mérite un petit remaniement au bazola. Ici aussi il faudra revenir.

La journée se termine par un repérage champignons dans les bois de sapin…

Toutes les photos ici:

Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *