La Légarde en intégrale ou presque – 19 08.2017

La fin des vacances se profile et les équipes se retrouvent

Au vu du mauvais temps annoncé, Thomas propose une virée à la Légarde.
Frustré de ne pas avoir « tapé » le fond la dernière fois, il aimerait bien que cette fois on ne s’arrête pas à la base du P42

Les habituels se retrouvent au gite. Jean Lou, Jacky, Thomas et moi.
Les amis ne concèdent un bon 1/4 d’heure de retard sans broncher.
Il faut d’abord ré-intégrer tous le matos qui était parti en camp Slovénie.

Bavardages, préparatifs, bavardages encore…. l’équipe décolle à 11h00
Arrivée sur place vers 11h45, il est temps de casser la croûte…. sauf pour Jean Lou qui à oublié son repas dans sa voiture à Montrond. …. Dommage.
Bon, en compensation, je lui file 2 encas que j’avais en réserve.
Jean Lou a oublié son appareil photo…. moi aussi…
Mon téléphone sauve toutefois la mise pour l’extérieur.

13h00. Nous voici enfin dans le premier puits.
La descente se fait sans encombres.
Thomas et moi avons la ferme intention d’aller jusqu’aux bassins terminaux.
Jean Lou nous accompagne un instant, mais les passages étroits, ca n’est pas son truc il fait demi tour pour rejoindre Jacky qui remonte déjà vers plus de chaleur.

Avec Thomas, nous nous engageons dans la suite.
Je me rappelle de ce ressaut vertical de 4m avec un accès pour le moins inconfortable, mais j’avais complètement oublié les passages étroits et mouillés qui précèdent cette zone.
Donc, ca frotte, ca mouille et nous voici au fameux passage.

2 spits dans la calcite sont en mauvais état mais il n’y a que ça !
Thomas s’engage. Il se faufile et arrive assez facilement au bas.
Je le suis et je me rappelle mon dernier passage dans cette zone …. il y a près de 30 ans !
Nous prenons  pied dans de beaux volumes ou nous pouvons enfin nous déplier.
La suite est évidente vers l’aval.
Tout de suite, un ressaut de quelques mètres mérite un équipement  ‘AN + spit + corde de 8/10m
On équipe la zone et…. on s’aperçoit que l’on est en train de mettre en place notre dernière corde ….. Ca pose problème car il reste encore un P17 à descendre .
Bon, après quelques acrobaties, on fini par franchir le passage sans corde et on file équiper la suite.
Là, je m’aperçois rapidement que la corde n’ira pas jusqu’au fond. J’ai beau équiper au plus juste, il va manquer au moins 8 à10m à notre corde.
Thomas est très déçu, mais ça n’est vraiment pas possible de passer.
A contre cœur, on déséquipe et on revient vers le ressaut de 4m.
Arrivés, là, on s’aperçoit que la corde en place est anormalement longue…. eh ben oui, on a inversé les 2 cordes (greuuuuuu)
Je file au bas pour  reposer les amarrages pendant que Thomas repasse le passage étroit pour remplacer la corde de 29m par la corde de 9m.

Le dernier puits nécessite une corde de 30m + 6 amarrages
Visite sans encombre du réseau de la boue et du réseau des bassins.

On a perdu beaucoup de temps et les copains doivent s’impatienter, mais comme nous n’avons pas l’heure, impossible de savoir combien de temps nous avons passé là.

On attaque la remontée. Je déséquipe
Arrivé au dessus du P42, Thomas me signale une grosse masse blanche qui semble ressembler à un spéléo en hibernation….
Une voix sort de sous la toile  » eh ben les gars, ca fait 3h que je vous attend »…..
Bon, ca n’a pas du trop mal se passer car au final Jean Lou nous annonce qu’il a dormi bien au chaud sous sa cape de survie !
Il prend un kit et file dehors rejoindre Jacky qui nous attends lui aussi depuis plus de 3 heures !!
Et comme Jacky n’a pas trouvé la clé cachée vers ma voiture, il attend sagement en sous combi dans le sous bois.   Un chance que la chasse ne soit pas ouverte ….

Au final, une belle journée pleine de rebondissements

Toutes les photos ici

Une réflexion au sujet de « La Légarde en intégrale ou presque – 19 08.2017 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *