La grotte des Photographes, en aval du Pont du Diable Développement : 73 m , dénivelé : -5 m

Le diable en personne !

Le diable en personne !

C’est en cherchant la grotte du Groin (il y a 15 ou 20 ans) que Jean RIFF et moi-même sommes tombés sur un porche situé en falaise , en aval du Pont du Diable.
A l’époque, nous avions cru avoir trouvé la  cavité , mais  la description nous avait semblé complètement fausse. (pas d’arche à l’entrée, bref, ça ne collait pas).
C’est cette année , en visitant la vraie grotte du Groin avec Franck, que j’ai réalisé qu’on avait en fait trouvé à l’époque une autre grotte jusqu’alors non répertoriée.
J’ai donc attendu patiemment que les feuilles tombent pour aller faire des photos depuis l’autre côté de la vallée, et là, confirmation, il y a bien quelque chose qui ressemble à une grotte , dans le même joint de strate que celle du Groin.

Panorama sur le Pont du Diable depuis les falaises

Grotte des Photographes (7)
RDV est pris à 13h00 ce samedi 06 décembre 2014, au Pont du Diable pour en avoir le coeur net.( Même pas en retard le Toffe !)
Christophe donc,  Jean Louis, Jacky, Franck et moi-même sommes impatients d’en découdre.
Après réflexion, nous nous décidons sur le bon endroit pour entamer la descente de façon à tomber le plus possible à l’aplomb de la dite-grotte.
Jean Louis équipe et sort son coupe coupe de temps en temps pour dégager le passage.
Après quelques péripéties sur un fractio plein vide, nous voici tous les cinq, pile poil devant l’entrée qui n’est pas un abri sous roche mais une vraie grotte.   Yes  ………..

Tchin Tchin !!

Tchin Tchin !!

Et c’est parti pour cette incursion (dans une certaine euphorie il faut bien le dire car nous croyons à ce moment là que nous sommes entrain de faire de la première.)Belle galerie aux volumes confortables suivi d’un autre profil avec des gours secs et des concrétions.  

Notre élan s’arrête net au bout de 70 mètres devant un plan d’eau sans suite apparente.

Grotte des Photographes (1)

On croirait que le gour est  plein.Eh bien non , il est archi-sec !

On croirait que le gour est plein.Eh bien non , il est archi-sec !

Nous ne sommes pas les premiers à venir ici, il y a des inscriptions sur les parois dont une qui nous interpelle « 1848 » (et celle-ci semble authentique)
Eugène FOURNIER à fait la première de la grotte du Groin en 1907, soit 59 ans plus tard !
Il ne fallait pas avoir froid aux yeux pour venir se traîner là il y a 166 ans avec des cordes en chanvre, des bougies ….sûrement pas des petits joueurs, les anciens, car l’accès est aérien.
En tout cas, il ne semble pas qu’il y ait un autre accès que celui que l’on a pris.

Tout laisse à penser que ce sont des gens du coin qui sont venus là et que la transmission orale ne s’est pas faite jusqu’aux premiers spéléos comme Fournier qui inventoriaient méthodiquement.

Nous ressortons pour faire péter le crémant et immortaliser l’instant.

 

Partie concrétionnée de la grotte

Partie concrétionnée de la grotte

La grotte est joliment concrétionnée, et plutôt que de la baptiser « la grotte du Groin n° 5 », je soumet l’idée de « la grotte des photographes » en faisant allusion bien sûr
à cette passion photo commune qui nous anime Franck et moi-même.

Les beaux volumes proches de l'entrée

Les beaux volumes proches de l’entrée

Les gours secs

Les gours secs

Nous nous partageons en trois groupes.
Jean Louis part longer la falaise, autant que possible pour voir s’il n’y a pas d’autres entrées mais sans succès
Christophe et Jacky lèvent la topo, en inaugurant par la même occasion la toute nouvelle tablette de Christophe.
Franck et moi-même se rendons au fond pour commencer notre séance photo et tenter d’ en sortir les plus beaux clichés possibles.

L'entrée en falaise

L’entrée en falaise

Nous garderons un excellent souvenir de cette « Re-découverte » dans ce décor sauvage et aérien.

Après le gouffre du Bois de Précis et celui du sentier au Porc, c’est en beauté que nous finissons cette année spéléo 2014.

En espérant que 2015 sera du même millésime.

Guy, le 07 décembre 2014

PS: Toutes les photos souterraines sont de Franck FERET

La cavité se situe en limite de commune de Crouzet-Migette. Elle développe 73 m de galeries pour un dénivelé de – 5 m .(coordonnées X=878,39,  Y= 223,78, altitude = 625 m environ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.