La Baume d’Echarnoz, vers Reugney

L’envie nous prend, à Franck et moi-même, d’aller faire une séance photo dans des gros volumes.

Ca tombe bien, Roland et Mathieu sont de la partie …. on ne sera pas de trop pour tenir les flash et donner l’échelle.

Aucun d’entre nous n’a déjà fait ce trou situé en bord de route , à deux pas de Reugney.

On nous annonce sur l’ISD tome 3 page 165, un puits de 10 m donnant accès à une salle de 20X15. Pendant la guerre 39-45, un parachutage de matériels a eu lieu au belvédère du Temps; les containers vides furent cachés aux yeux des allemands en étant jetés au fond de la cavité.

Devant l’entrée, un comité d’accueil nous attend …. une quinzaine de génisses curieuses !

Arrivés en bas, un autre comité d’accueil…. les restes d’un mouton en putréfaction !

(Benoit va se charger de contacter le maire de la commune)

Des containers, il en reste 3 ou 4. Les moins cabossés ont été ressortis par des collectionneurs.

La salle est pile poil sous la route et son plafond ne semble vraiment pas loin du goudron.

Pour se faire une idée des volumes, le mieux est de voir les photos sorties du trou ….Guy (1) Guy (4)Guy (3)Guy (2)Franck (4)Franck (3)Franck (1)Guy (5)

Merci à Roland et Mathieu pour leur précieuse collaboration et leur patience

Franck et Guy

 

 

Une réflexion au sujet de « La Baume d’Echarnoz, vers Reugney »

  1. GUINCHARD JEAN FRANCOIS

    Bonjour
    J’ai visité ce « trou » en 1966 ou 67, je suis né au village et y suis revenu,
    Le nom D’ECHARNOZ me surprend, nous l’avons toujours appelé « BAUME DES CHANETS » ?????
    Merci en tout cas pour nous redonner l’occasion de redescendre dans ce trou cher à la mémoire de mon père à l’origine de groupe de résistants du maquis de MAILLOT;
    Je précise que c’est 7 parachutages qui se sont déroulés sur la côte de REUGNEY de mai à août 1944, matériels et hommes parachutés sur le secteur de la « COMBE AUX BERGERS » située à l’est du belvédère du TEMPS, environ 800 à 1500 m, terrain balisé par des feus entre 1h et 3 h du matin, l’ensemble du matériel parachuté était récupéré puis caché dans divers endroit du village avant distribution des armes et autres marchandises , les toiles de parachutes on servi de tissu pour confectionner des habits ( ma mère s’est marié en 1945 en robe de toile de parachute)
    Les containers vides ont été dispersé dans plusieurs trous grottes et failles du secteur entre AMATHAY, REUGNEY et GRANGES MAILLOT.
    Cordialement à tous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.