Baume de Balerne dans le Jura.

grotte-de-balerne-1Ca fait un bout de temps que Franck et moi-même voulions faire une séance photo dans cette cavité d’initiation du Jura.
Tous les renseignements utiles sont sur ces liens  http://cds39.ffspeleo.fr/actu/jns_2008/balerneA4.pdf

http://juraspeleo.ffspeleo.fr/grottes/topoguide/fiches/balerne.htm

accesDernièrement et à peu de temps d’écart, Christophe et Franck ont fait la rencontre fortuite de Daniel, un randonneur « hors sentiers battus » de Lavans les Quingey. Il traverse en long, large et travers les zones karstiques de notre secteur en s’intéressant de très près à tout ce qui ressemble à une cavité.

Daniel est déjà allé à la Baume de Balerne et il accepte volontiers de nous y emmener.

grotte-de-balerne-8La marche d’approche est franchement sympa, un tantinet aérienne,  avec en contre-bas, l’abbaye de Balerne.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Balerne

Ce qui nous frappe dès l’entrée, c’est le plafond parfaitement plat de la galerie. La roche est très claire et sèche.

grotte-de-balerne-4Un petit puits de 3 mètres se descend sans corde à l’endroit où le conduit se scinde en deux niveaux superposés. Après la salle des promeneurs, le profil change radicalement. On se retrouve dans un beau « trou de serrure » agrémenté d’un ruisseau temporaire.

Y fait suite un méandre sinueux jusqu’ à l’escarpement.

Nous n’irons pas plus loin vu qu’on a pas de cordes ni de baudriers, mais les multiples possibilités de photos suffiront largement à nous satisfaire sur le chemin du retour.

Daniel est venu avec son bridge sur trépied et un petit projo.

Du coup, nos ateliers deviennent un échange de techniques de prises de vue.

grotte-de-balerne-17Dehors, le temps est toujours aussi maussade et le casse-croûte (+ café) se fera bien à l’abri, sous le porche d’entrée.

grotte-de-balerne-20Comme il nous reste un peu de temps et que Daniel n’est jamais allé au lapiaz de Loulle, on se propose de le parcourir avec lui.

C’est l’unique lapiaz jurassien qui soit mis en valeur pour le tourisme.

Il est immense (une douzaine d’hectares) et légèrement incliné ; les touristes ne visitent que sa partie sud.

Nous pousserons la visite jusqu’au nord, en direction du site des traces de dinosaures pour en reconnaître l’aspect.

 

(Il y a 12000 ans, l’avancée des grands glaciers alpins a raboté et mis cette dalle calcaire à nu.

C’est ensuite l’érosion par dissolution chimique qui a lentement sculpté, à la faveur d’une légère pente ou de fissures, les vasques et rigoles de surface et les profondes lésines ou perforations qui parsèment la belle dalle.)grotte-de-balerne-2

Au retour, en redescendant sur Ney, on s’est arrêté devant la cascade tuffière de la rivière souterraine de la Châtelaine.

Le département du Jura nous aura encore surpris aujourd’ hui par sa richesse karstique.

Une belle journée photo, entre hommes des bois …. et des cavernes bien sûr !

Toutes les photos de la sortie ici

Guy le 19 novembre 2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *