La grotte du Bois du Monsieur

REPERAGE

Tout commence par cette photo de Franck, prise depuis la ligne de crête, située entre Montmahoux et la source du Lison. On aperçoit cette vallée sèche qui longe le réseau souterrain du Verneau. On distingue nettement un trou dans la falaise.
Cet orifice doit faire (6MX3M) et nous pensons qu’il a forcément été répertorié.
Et bien non, aucune trace écrite nulle part !!

Abri du Bois du Monsieur (10)Intrigué, je me rends rapidement sur place, et là, effectivement, un porche en pleine falaise, à 2 pas du Verneau, qu’aucun spéléo n’aurait vu ?                                                                                         Abri du Bois du Monsieur (14)Et si c’était une deuxième grotte Baudin ? Peut-être y a t il un courant d’air de malade au fond de ce trou  ???                                                                                                                                                   Abri du Bois du Monsieur (13)283 mètres  seulement nous séparent  ce réseau de plus de 30 km …..une bagatelle…..Tous les espoirs sont permis.                   Abri du Bois du Monsieur (11)Cette vallée sèche ne fait que me conforter dans cette hypothèse…..  on est certainement devant une ancienne sortie du Verneau .                                                                                                    De son côté, Franck commence lui aussi a penser qu’on est peut-être sur du « lourd ». Il retourne sur place avec une petite caméra attachée au bout d’une corde. …
Un jour ou l’autre, Franck finira par tomber sur un gros trou ; ce jour là, c’est peut-être le 24 janvier !                                                          Abri du Bois du Monsieur (2)

 

BRANLE BAS DE COMBAT AU GCPM

L’assemblée Générale du club tombe le 24 janvier, une date idéale pour en avoir le coeur net !    Un mail sur le site du GCPM et nous voilà 10 spéléos à pied d’oeuvre, prêts à en découdre avec ce trou.  Abri du Bois du Monsieur (1)Abri du Bois du Monsieur (3)Jean Louis s’attaque à l’équipement de la falaise. Aucun spit visible à  l’aplomb du porche …….  On y croit, on y croit !!!                                                                                   Abri du Bois du Monsieur (16)Le perfo est bien utile car la falaise est quelque peu surplombante.                                                     Alors que Jean Louis atterrit, nous sommes tous suspendus nous aussi, mais à ses nouvelles !!     Pas de hurlements de joie venant d’en bas…..    ALORS    JEAN   LOUIS  ????

DESILLUSION 

On s’est déjà complètement plantés sur les dimensions par manque de repères ; le porche ne fait que 3M X 2M.

Après une séance de débroussaillage,  Jean Louis peut entrer dans cette petite cavité et là, le verdict tombe ; un petite galerie d’à peine  30 cm de diamètre s’amorce effectivement mais aucun courant d’air significatif.

SONY DSC
Jacky. Bien longé à son kit en pleine falaise (humour) (amarrage naturel sur sangle)
SONY DSC
Guy, bien longé à la corde

Vu l’absence de spits, Il est probable que cette cavité n’a jamais été reconnue, et on peut se dire que ce secteur soit-disant archi-fouillé n’a pas dit son dernier mot.Abri du Bois du Monsieur (4)Abri du Bois du Monsieur (5)    Une grappe humaine se laisse descendre le long de la paroi avec une étape obligée devant ce petit porche qui nous a fait rêver.                                                                                                                 Abri du Bois du Monsieur (17)

   Anne Sophie et le Tof  remontent les 40M de falaise et Jean Louis les suit pour déséquiper .       Il se met rapidement à neiger plein pot . En une demi-heure, notre décor aérien devient blanc.

SONY DSC
Vive le président !

 On décide donc de tous rentrer au chaud au refuge pour casser la croûte avec ( quand même) la désormais traditionnelle coupe de champagne préparée pour l’occasion.                 

   …. Et de retrinquer en soirée à la santé de JACKY, notre nouveau PRESIDENT                                      

Un grand MERCI à toi, Franck. qui nous fait partager tes nombreuses découvertes                           Voici le lien de ton site  pour ceux qui ne l’auraient pas encore visité :                https://www.flickr.com/photos/francky25/

Les photos de la journée par Christophe (sans prétention d’artiste  !!)
https://picasaweb.google.com/113896800717449928753/GrotteDuBoisMonsieurEtAG2014

 

Guy le 26 janvier 2015.

 

Continuer la lecture

Ballade sous et sur le massif meusien. 9 au 11 décembre 2014

2savon 09-01-15 (60)Vendredi  09 décembre départ pour la ville de Bar le Duc ou m’attend Jean-Marie Goutorbe président du GERSM et sa femme Claudine . J’arrive pour 15H00 et aussi tôt nous partons en direction de Savonnières-en-Perthois pour une visite des gouffres aveugles situés dans les carrières souterraines du Perthois

3savon 09-01-15 (19)Ces gouffres présentent la praticularité ne ne pas déboucher en surface. Ces vides karstiques ont été découverts lors de l’extraction de la pierre.
On appelle çà des « gouffre aveugles »
Les cavités de Savonnières- en-Perthois sont parmi les plus profondes du département. Elles atteignent la profondeur de -80m par rapport à la surface et -65m a partir du sol de la carrière

Après l’extraction de la pierre , les espaces laissés vides étaient loués par les maitres-carriers aux champignonnistes . Aujourd’hui , il ne reste plus que des vestiges de ces exploitations.

Le soir arrive et sur le chemin du retour une petite balade dans les rues illuminées de Bar le Duc et nous dinons chez Jean-Marie et Claudine . Samedi matin après une bonne nuit réparatrice départ pour la maison de la spéléologie ( http://maison-lorraine.ffspeleo.fr/ ) ou la réunions de travail « Grands-Nord-Est » nous attends . Nous sommes 24 inscrits dont 5 du bureau Fédéral ( et DTN) , 10 de la Lorraine , 6 de Champagne-Ardenne , 1 de Bourgogne et moi fier (mais seul) représentant la Franche-Comté . Dommage …   Personne d’Alsace et de Nord pas de Calais.
4P1020781Je profite de cette réunion pour faire découvrir  l’outil du GIPEK avec l’outils ultime, « la tablette ». Les spéléos sont super intéressés par cette présentation. Il sont tous près à faire l’acquisition de cet outil génial ! .
Le soir projection de films . Le lendemain , dimanche avec Jean-Marie Goutorbe nous nous rendons  sur la commune de Robert-Espagne revoir les dolines , les pertes et la résurgence du plus grand réseau de la Meuse  » le Rupt-du-Puits  » découvert par plongée le 13 novembre 1971.

Aprés la plongée du siphon , les explorations se succèdèrent , et devant l’importance de la découverte , sous l’impulsion de François Descaves , le BRGM décida de faire un forage ( 1973) d’une profondeur de 50m pour un accès post siphon . Le Rupt-du-Puits totalise environ 14km de galeries pourun développement de 21km  (galeries noyées comprises)

1savon 09-01-15 (46)Voila encore un bon week-end enrichissant de bonnes choses et j’espère pouvoir faire partager cette expérience avec le GCPM lors d’un week-end à la maison de Lorraine de la Spéléologie ( date à programmer !)
La découverte des carrières de Savonnières avec ces multiples gouffres ainsi que le réseau du Rupt-du-Puits  sont restent une expérience fort sympathique.
un grand merci aux amis Meusiens de m’avoir fait découvrir la spéléo de la région

Les photos de Dom:
https://plus.google.com/photos/111600619658216408093/albums/6104730236932320257

Dom. (président le la Ligue Spéléo Franche Comté)

Continuer la lecture

La malatière . Sortie du 3 Janvier 2015

P1020884La sortie est annoncée depuis quelques jours dans les boites mail des membres du club

Visite de  la Malatière à Bournois
Il devrait y avoir du monde pour cette  très grande classique qui ne requiert pas de grandes compétences.
Gentille sortie décrottage de début d’année qui va permettre de se débarrasser du superflu emmagasiné pendant les fêtes
Nous nous retrouvons à 3. Moi Jean Lou et Jacky.

P1020887Arrivés sur place, 2 équipes d’allemand sont déjà dans la cavité.
Une des équipes ressort pendant que nous nous équipons.
Nos collègues d’outre Rhin ont mis en place un équipement du puits d’entrée surprenant, mais plus sécurit que ce que l’on a déjà pu voir
Une sangle sur un tronc, puis la corde serpente entre différents arbres avant de se jeter dans le puits dans un joli frottement sur toute la longueur.

Jacky enfile son baudrier qui semble avoir rétréci après les fêtes.

P1020885Il fait un peu froid et nous ne sommes pas mécontent de nous retrouver sous terre.
On découvre que tous les passages ou presque sont équipés en fixe avec des cordes qui ne semblent pas trop vieilles.
Nous promenons quand même nos équipements et c’est tant mieux, car pour la grande vire, les équipements en place étaient vraiment un peu light

Nous rencontrons la 2ème équipe allemande dans la galerie du métro.
En bon franc comtois, on ne comprend pas un mot de ce qu’ils nous disent donc on ne s’éternise pas

Nous prenons le temps de nous arrêter sur les magnifiques volumes concrétionnés qui font suite à la galerie du métro.
Franck et Guy devraient se régaler en photos s’ils passent dans cette zone !
P1020928P1020917P1020939P1020926

Nous arrivons à l’ex terminus.
Jean lou est bien déterminé à stopper là.
Moi j’ai envie d’aller plus loin. La dernière fois que je suis venu, j’avais été arrêté par des gaz de tir .
On franchit la première zone désobstruée pour arriver dans une salle plus spacieuse.
La suite passe par une jolie baignoire pleine d’eau !
Tout est en place pour une vidange et rapidement la vasque est vidée. Jean Lou nous a finalement rejoint, mais c’est sur, il n’ira pas plus loin.
Je passe le premier passage bas, puis un second. Jacky me rejoint … et finalement Jean Lou pointe son nez aussi.
P1020942Je m’engage dans un nouveau passage bas mouillant un peu plus long, un peu plus étroit aussi. La suite spacieuse est de toute beauté. Les inventeurs ont balisé le cheminement afin de préserver les zones sensibles.
J’insiste plusieurs fois pour que les copains me rejoignent, mais rien n’y fait.
Je savoure donc seul ce plaisir  en parcourant  les quelques centaines de mètres de cette grosse galerie aux paysages variés.
Au pied d’une petite escalade, je reconnais l’endroitP1020950t gazé ou je m’étais arrêté la dernière fois… il y bien longtemps.
Je poursuis encore sur quelques centaines de mètres avant de buter sur un nouveau passage bas complètement siphonnant.
Tout est en place pour une vidange, mais seul, ça serait un peu long.
Je retrouve mes acolytes  et nous prenons le chemin du retour.
Le groupe allemand nous a rejoint et nous montre la topo. Il semble que j’étais encore au début d’une longue succession de salle séparées par des passages bas. Pas de regrets !

Dehors, il n’y a plus de neige et il pleut.
Petit passage chez moi pour refaire le monde

P1020958

Bilan : Jacky moins 80gr,   Jean lou  moins 75gr   et moi moins 70gr que nous nous sommes empressés de reprendre devant une ou 2 bières et quelques trucs a grignoter…

Plus de photos:
https://plus.google.com/photos/113896800717449928753/albums/6100452493820108529?banner=pwa&authkey=COH5uaXAjsySfw

 

 

 

Continuer la lecture

La dernière Belle Louise de l’année !

PC300063Sortie du 30 Décembre 2014

Rendez-vous avec Damien pour une dernière sortie avant la fin de l’année.

Objectif Belle-Louise.
PC300070 (3)Arrivée à l’entrée du trou, nous rencontrons quatre jeunes Allemands qui envisagent de descendre aussi après avoir passé la nuit sous tente en pleine nature (température à notre arrivée – 7 °). J’équipe par la petite ouverture pendant que les Allemands équipent dans le puits à côté (pas de main courante. Çà ne sert à rien !!!!). On leur rappelle qu’il y a déjà eu 2 morts par glissade dans cette zone.
Ils finissent par en installer une .

Sortie sans problème pour Damien et moi.En remontant, nous rencontrons l’équipe à la base du puits des cannelures. Ils ont des équipements perso pour le moins hétéroclites, Jeans, pulls sur les quatre deux ont des descendeurs en huit, un a un descendeur stop, et le quatrième, on n’a rien vu.

PC300075 (2)Ils nous font comprendre qu’ils ont mis leurs cordes sur les nôtres, car ils n’ont pas d’amarrage avec plaquettes… Nous leurs proposons de mettre leurs cordes sur nos équipement tout en récupérant les nôtres, je leur file même ma clef de 13 pour déséquiper.

Dans le puits d’entrée ils ont installé une corde spéléo qui frotte sur toute la longueur du puits, nous décidons de modifier leur équipement.
Ils ressortiront par la lucarne.
Damien sort, défait leur corde et me la fait passer.

Comme il dit : « ça fait drôle de déséquiper en balançant la corde dans le puits ».

Je lui dis que pour moi aussi ce n’est pas courant d’équiper en remontant.

Damien est retourné plus tard à la Belle Louise au moment où nos lascars sortaient en râlant un peu du fait que la sortie était bien étroite pour eux. Il leur a fait quand même un petit cours sur les frottements de cordes en espérant qu’ils en retiendront quelque chose.
PC300090 (2)PC300095 (3)PC300093

Jean-lou

Continuer la lecture

Sortie grotte des Cavottes du 20 Décembre 2014

Cavottes 1Présents : Anne Sophie, Virgile, Jean-lou

Nous nous retrouvons au local à 9 h, comme je ne suis pas au mieux de ma forme et que la météo ne l’est pas non plus, nous décidons d’aller faire une séance aux Cavottes. Objectif : faire équiper Anne-Sophie et Virgile.

Moi bien faignant : « bon, vous gérez tout, préparation du matos, kits, etc … »

Et c’est parti après une révision de quelques nœuds.

A la grande surprise d’Anne-sophie la voilà affublée d’un kit qu’elle doit transporter sous terre. Incroyable !!, jusqu’à présent ça ne lui était jamais arrivé (l’égalité homme femme, n’a pas que de bons côtés).

Arrivée au faux pas, elle équipe, pas de problème majeur, elle se débrouille très bien.
Puis c’est au tour de Virgile d’équiper le ressaut de 7 m, non problémo non plus.

Après une petite croute, pendant laquelle, Virgile explore toutes les fissures et laminoirs du coin, direction le 1er P20 menant au réseau inférieur. J’équipe est je descends pendant que le binôme visite le coin. Après un bon moment pendant lequel je commence à concrétionner les voilà qui arrivent.

J’arrive à les persuader de faire un tour dans la boite aux lettres, il est vrai un poil stressant quand on ne connait pas le passage. Remontée du P 20 et retour de vers la sortie, Anne-sophie déséquipe de R7 et Virgile de faux pas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA                    Capture

Très bonne journée pour mes équipeurs, et moi les mains dans poches à jouer au prof….

Seul bémol, on a eu droit à « mon beau sapin » chanté pendant toute la sortie par Anne-sophie. Des fois les journées sont longues sous terre.

Jean-lou

Continuer la lecture

Sortie EDS au gouffre de la Légarde

groupeL’école Départementale de Spéléologie du Doubs poursuit assidument ses actions de formation de nos jeunes recrues . Virgile et Anne Sophie essayent de ne manquer aucune sortie .

Cette fois, avec l’expérience acquise Alex décide de faire découvrir  le gouffre de la Légarde.

Virgile1Anne Sophie1Avec ses 130m de dénivelé et ses puits magnifiques en enfilade, c’est une belle sortie qui s’annonce .
Virgile s’attaque à l’équipement du puits d’entrée. Ce puits est assez technique a équiper.
Il faudra un peu de temps à Virgile pour prendre pied à la base du P30 d’entrée.

 

 

Alex équipe la suite secondé toujours secondé par Virgile. L’ami Mouloud retrouve l’équipe à la base des grands puits pour une pause repas

Par manque de temps, l’équipe ne passera pas « l’étroiture » et l’original P10 qui lui fait suite

Merci aux fidèles accompagnateurs que sont Thierry et Mouloud

 

Continuer la lecture
Fermer le menu