Sortie désobstruction du 21 septembre et Grotte Murée (saison 0)

Suite a à la mauvaise compréhension d’un message avec Christophe, je me retrouve seul ce samedi matin au club. Un coup de téléphone à Dom et hop, nous nous retrouvons à10H 30 au pont de Chatillon pour reprendre une de nos désob commencée au printemps.

P1130952On entame deux chantiers à 10 mètres l’un de l’autre. Dom déblaie l’entrée de la source de la buse, et moi, au Bazola, je commence à éclater un gros bloc qui gène dans la grotte de la serpette.

Faute de cartouches habituelles je me suis rabattu sur un vieux stock trouvé dans le local matos, ses cartouches d’un diamètre légèrement inférieur se révèlent bien pratiques.

Dom dans la buse De son coté Dom dégage l’accès au busage qui passant sous la route mène à une source en pied de falaise Une grosse souche se révèle particulièrement coriace nous décidons après l’avoir liée à une corde de désob d’utiliser les moyens mécanique.

La Ford de Dom apprécie moyen moyen d’être rabaissée au rang de tracteur forestier, mais elle parvient après quelques protestations fumées et autres signes de mécontentement à dégager le restant de tronc.

Dom se glisse tête la première dans le conduit, il tire avec lui un bout de corde éventuellement pour aider à localiser son cadavre en cas d’éboulement, mais surtout pour vérifier la longueur du busage. Après quelques photos, son retour s’effectue en reptation arrière. La longueur de la corde nos permet de vérifier que le busage arrive bien à raz du rocher de l’autre coté de la route et les photos réalisées montre clairement que l’arrivée d’eau se fait par un laminoir étroit qui descend progressivement et se révèle impénétrable sans gros travaux, en bref on laisse tomber pour l’instant. Nous regrettons que l’ors d’une coloration réalisée récemment, cette émergence n’est pas été prise en compte.

Après le casse croute on décide de s’occuper sérieusement de la grotte de la serpette qui située 7 mètres à droite et deux mètres plus haut (mesures prisent à la louche) à peut être un rapport avec la source.  Sur 1,5 mètre des pierres et des blocs cimentés par un remplissage argileux bien sec et bien tassé, vont-nous résister 2h 10mn 27s. Dom avec le perfo fore 4 trous de 40cm, pour la suite ça regarde Christophe.

Comme il n’est que 16h je propose à Dom d’aller voir deux entrés de cavités rebouchées par des murets en pierres sèches, que j’avais remarquées lors d’une prospection pour le tome 5.

Nous reprenons nos voitures et direction Cussey. Sitôt arrivé nous commençons les recherches, comme mes souvenirs remontent à 5 ans je me souviens juste du banc rocheux, Nous retrouvons rapidement ce qui ressemble à un petit porche rebouché. Les pierres du muret sont couvertes de mousse. Il s’avère rapidement qu’il s’agit bien d’une cavité naturelle. Le mur est en fait un remplissage anthropique sur facilement 4 m de long et un de haut. On gratte un peu et Dom se glisse dans la galerie. Il réalise quelques clichés et ressort enthousiaste, il à clairement vu la suite.

P1130967Je me glisse à mon tour dans l’ouverture et constate que Dom n’as pas exagéré, la suite et visible.  Une bonne séance de désob doit nous permettre de continuer à progresser.

 

Par Jean Marie Martin

Continuer la lecture
Fermer le menu